Gazette Drouot logo print

Vente aux enchères de Stéphane Bern, un intérieur parisien : tableaux, mobilier et objets d'art, tapis, céramiques, art nouveau, art déco, vins et alcools - Paris

Enchérissez sur la liste des lots Daguerre : 25 janvier 2022 - Salle 1-7 - Hôtel Drouot - Paris

Stéphane Bern, un intérieur parisien : tableaux, mobilier et objets d'art, tapis, céramiques, art nouveau, art déco, vins et alcools

mardi 25 janvier 2022 - 14:00 (CET) - Live
Salle 1-7 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Daguerre
Stéphane Bern, un intérieur parisien : tableaux, mobilier et objets d'art, tapis, céramiques, art nouveau, art déco, vins et alcools
De la ville à la campagne… Ainsi vont les choses pour Stéphane Bern. L'animateur de Secret d'histoire quitte sa résidence parisienne, sise dans un hôtel particulier au cœur de la Nouvelle Athènes, pour le collège royal et militaire qu'il a acquis dans le Perche et qu'il s'attache à restaurer depuis plusieurs années (voir Gazette n° 2, page 18). Certains objets, tableaux et meubles ayant été acquis en vente publique, c'est tout naturellement que "Monsieur Patrimoine" a choisi de leur faire reprendre le même chemin. Son intérêt et sa connaissance des têtes couronnées n'étant plus à démontrer, on ne sera pas surpris de trouver ici deux portraits photographiques du prince de Galles, futur Édouard VIII, datées 1955, par Hugh Cecil Saunders (1 500 € chacun), un autre de la reine Marie Amélie, en exil, à Claremont, daté 1852 du vicomte Vigier (2 500/3 000 €), une toile monumentale, attribuée à Martin Van Mytens, figurant Élisabeth Christine de Brunswick-Wolfenbüttel (1691-1750, 20 000/30 000 €). Adélaïde de Savoie pose devant un artiste de l'école piémontaise vers 1680 (5 000/7 000 €), madame Sophie, fille de Louis XV, devant un artiste de l'école française vers 1760 (3 000/5 000 €). Un portrait du roi Louis XVI portant l'ordre de Saint-Louis de l'entourage de Martin Drolling sur sa toile d'origine est annoncé à 3 000/4 000 €. Côté mobilier, comptez 5 000/6 000 € pour un guéridon en acajou estampillé Joseph Canabas (5 000/6 000 €), 10 000/15 000 € pour un bureau plat, de même facture, d'époque Louis XVI, de Goselin. Celui-ci côtoie du mobilier contemporain d'Hervé Van der Straeten, Arte Fabrica et Hubert Le Gall (dont une paire de tables Marguerite en bronze, 10 000/12 000 €), des objets de décoration, du mobilier de jardin et un bel ensemble de bouteilles de vin et spiritueux. Articles après-vente
Stéphane Bern, chronique d’un succès annoncé
Son intérieur parisien, démontrant ses goûts alliantLire la suite
Articles avant-vente
Les têtes couronnées de Stéphane Bern
Ce portrait d’homme de Louis Michel Van Loo quitteLire la suite
L’intérieur parisien de Stéphane Bern
Quittant son appartement du 9e arrondissement de Paris,Lire la suite
Stéphane Bern, un intérieur parisien : tableaux, mobilier et objets d'art, tapis, céramiques, art nouveau, art déco, vins et alcools
297 Résultats
Liste Galerie