Gazette Drouot logo print

Ventes à venir

Notre calendrier des enchères recense les ventes à venir en France et à l'étranger, triées par date, lieu de vente, maison de ventes et/ou spécialité. Vous pourrez y retrouver les catalogues et accéder directement à la vente grace au bouton "Enchérir". A consulter également à partir de cette page les articles publiés par le magazine en lien avec chaque vente.

Recevoir le calendrier thématique
362 ventes
samedi 18 mai 2024

Art moderne et contemporain

samedi 18 mai - 10:00 (CEST) - Live en cours
20, rue Jean-Jaurès - 06400 Cannes
Cannes Enchères
Honneur aux artistes femmes lors de cette vente placée sous le signe de l'art contemporain. Anna-Eva Bergman proposera contre 20 000/30 000 € un acrylique et feuilles dorées de 1973, Feu n° 50 (voir Gazette n° 19, page 134), aux impressionnants effets plastiques, et contre 10 000/15 000 € Vague II n° 44 de la même année, avec des feuilles de métal argentées. La palette de choix sera large… Les amateurs d'abstraction hésiteront entre une Composition H37 de Hans Hartung, peinte en 1973 (80 000/100 000 €), et une Composition à la gouache sur papier de Serge Poliakoff, datée 1969 (55 000/65 000 €). Ceux de la figuration libre de Robert Combas se tourneront vers Le Berger à la canne et le joueur oliphant plus coucher ou lever de soleil , peint en 1989 (100 000/120 000 €). Le sculpteur César se distinguera enfin avec une œuvre en bronze à patine brune, L'Insecte ailé, créée en 1956 et fondue en 1992 par Barelier, justifiée EA 1/4. Compter 35 000/45 000 €. Articles avant-vente
Expériences naturelles d'Anna-Eva Bergman
En 2023, le musée d’Art moderne de Paris a mis à l’honneurLire la suite
Art moderne et contemporain

Arts décoratifs du XXe, design

samedi 18 mai - 10:30 (CEST) - Live en cours
592, boulevard Albert-Camus - 69400 Villefranche-sur-Saône
Richard Maison de ventes
Pleins feux sur le XX e siècle en compagnie de nombreux designers. À leur tête, André Sornay, qui livrera contre 12 000/14 000 € une rare paire de fauteuils, à piétement formant accotoirs à angle droit et doublés en partie. Charlotte Perriand sera présente avec une banquette de repos dite « Cansado » en lattes d'acajou, éditée par Steph Simon vers 1959-1967 et provenant d'un logement des cadres de la cité minière de Cansado, en Mauritanie. Compter 6 000/7 000 €. Philippe Starck sera également de la partie avec plusieurs pièces de sa création dont une paire de bibliothèques modèle Starck Frame, à cadre en acajou retenant des étagères en miroir, pivotant pour permettre se transformer en grand miroir. Éditées par Driade en 2007 à seulement trente exemplaires, elles pourraient partir à 5 000/7 000 €. Citons enfin pour les arts du feu la présence d'un vase boule en émaux de Longwy modèle Jungle, au luxuriant décor végétal imaginé par Maurice-Paul Chevalier pour l'Exposition coloniale de 1931 (2 200/3 200 €). Articles avant-vente
Deux fauteuils modernistes d'André Sornay
Tout d’abord marquée par l’art déco, la carrière d’AndréLire la suite
Arts décoratifs du XXe, design

Instruments de musique

samedi 18 mai - 14:00 (CEST)
ZI, 746, rue du Maréchal-Juin - 77000 Vaux-le-Pénil
Jakobowicz & Associés
Instruments de musique
Fondée en 1946, la marque Fender a rythmé des décennies de scènes pop-rock au son de ses six cordes. Fabriqué au Mexique, un modèle « special edition » de « Telecaster » sera joué moyennant 600 à 800 €. Une autre guitare électrique, cette fois fabriquée par Vox, la « SDC-55 » dans une finition "Trans red", se fera entendre entre 200 et 300 €. L’importante collection de guitares électriques présentée sera assortie de versions acoustiques. Pédales d'effet, amplificateurs, étuis et autres accessoires les accompagneront. Cette vente s’adressant aux collectionneurs de tous bords proposera également de nombreux jouets, avec une mention spéciale pour les trains et les poupées.

Numismatique, montres, bijoux et argenterie

samedi 18 mai - 14:00 (CEST) - Live
10, rue Claude-Bernard - 28630 Chartres (Le Coudray)
Ivoire - Galerie de Chartres - Maîtres Gody-Baubau, Maiche, Rivière
La numismatique fera l'ouverture, dont un ensemble d'une cinquantaine de pièces d'argent datant de l'époque antique au XX e siècle. On déboursera 4 000/5 000 € pour un tétradrachme siculo-punique frappé en Sicile (350-300 av. J.-C.), à motif de quadrige, et 3 000/4 000 € pour un statère ou nomos de type incus frappé à Caulonia en Calabre (525-500 av. J.-C.), orné d'Apollon nu tenant une branche de laurier. Le second chapitre proposera la dispersion d'un exceptionnel écrin de bijoux allant du XIX e au début du XX e siècle : 12 000/15 000 € sont à prévoir pour une broche de Chaumet en or agrémentée d'une ligne de diamants de taille ancienne en serti grain, scandés de deux autres plus importants de taille ancienne et forme coussin en serti clos, fruit d'une commande passée en 1922. Un collier articulé en or jaune simulant un serpent, en émail noir clouté de turquoises, se négociera à 8 000/10 000 € (voir Gazette n° 19, page 136) et un bracelet de Louis Wièse, à 2 500/3 000 €. Composé de neuf plaques articulées à motifs en filigrane et granulations, il est inspiré d'un travail de la maison Castellani, lui-même influencé par la collection Campana. Articles avant-vente
Collier serpent du XIXe
Prêt à vous sauter au cou, ce bijou est issu d’unLire la suite
Numismatique, montres, bijoux et argenterie

Vente classique : tableaux

samedi 18 mai - 14:00 (CEST)
101, rue du Moulin-d'Eau - 63200 Riom
Butant
Vente classique : tableaux
Si la vedette reviendra à un diamant de 3,99 ct, de couleur M et pureté VVS1 (28 000/32 000 €), nous mettrons également en avant un tableau de Victor Charreton, Chaumières sous la neige (15 000/20 000 €), et une grande paire de vases Médicis du XVIII e en marbre ocre, ornés de godrons et cannelures sur base carrée (10 000/15 000 €). On remarquera par ailleurs une grande et étonnante Crucifixion , attribuée au peintre et maître verrier français Jean Herbert-Stevens – ami des nabis, des cubistes et des fauves. Si l'on comptera 5 000/7 000 € pour cette pièce, 2 000/2 500 € sont attendus d'un coffret du XVIII e siècle en ivoire à à monture en argent, richement sculpté de scènes figurant les dieux de l'Olympe.

Vente classique mobilier et objets d'art

samedi 18 mai - 14:30 (CEST) - Live
9, rue des Arcades - 78100 Saint-Germain-en-Laye
SGL Enchères - Frédéric Laurent de Rummel et Peggy Savidan
La peinture aura la part belle. Si Bernard Buffet l’a domestiquée dans un bouquet de 1974 (60 000/80 000 €), Camille Corot a apprécié sa paisible rusticité immortalisée dans Les Pâtures au gros bouquet d’arbres , une huile sur panneau peinte vers 1855-1860 (25 000/30 000 €). André Hambourg signe quant à lui une scène de bord de mer, groupant une foule colorée sur la plage un jour de régate, sous un soleil jouant avec les nuages dans un ciel occupant les trois quarts de la composition (7 000/9 000 €). Un peintre italien méconnu, Alessandro Rontini, surprendra avec son Premier baiser innocent entre deux fillettes, au tournant du XX e siècle (30 000/40 000 €). Articles avant-vente
La touche suave d’Alessandro Rontini
Le peintre italien, qui signe cette innocente scèneLire la suite
Vente classique mobilier et objets d'art
dimanche 19 mai 2024
La vedette parmi les peintres normands sera Paul-Élie Gernez. 7 000/10 000 € sont à prévoir pour son huile sur Isorel de 1938, Nus et coquillages . On admirera ensuite une aquarelle d'Eugène Boudin, Trois-mâts près de Honfleur, qui évoquera le travail de ce maître précurseur de l'impressionnisme, notamment par son traitement des ciels et de l'eau. Compter 4 000/6 000 €. On notera encore la présence de Chaloupe et marins, Grandcamp de Léon-Gustave Ravanne, peint en 1891 par (3 500/5 000 €), et Le Parasol rouge-jaune, Luc-sur-Mer d'André Hambourg, brossé en 1956 dans son style instinctif et coloré si particulier (3 000/5 000 €).  Articles avant-vente
Paul-Élie Gernez, peintre sous influences
Paul-Élie Gernez n’est rattaché à aucun mouvementLire la suite
Tableaux du XIXe, modernes et contemporains, lithographies, estampes, livres illustrés : les artistes bas-normands

Art du XXe, design

dimanche 19 mai - 14:00 (CEST) - Live
651, boulevard Pierre Sauvaigo - 06480 La Colle-sur-Loup
Saint Paul auction
Le peintre philippin Vicente Manansala (1910-1981) sera la tête de cette affiche avec un nu féminin influencé par le cubisme, dont on attend 10 000/15 000 €. Les cimaises proposeront également trois gouaches de l'artiste algérienne Baya (4 000/6 000 € chaque) et une grande huile sur toile dYves Brayer, décrivant un paysage provençal dont il avait le secret (5 000/8 000 €). Roger Capron commence en 1955 à produire des carreaux de faïence et des tables : un travail en continuité avec ses céramiques, réalisées depuis 1646 à Vallauris, et sa volonté d'offrir des pièces à la portée de tous (voir Gazette n° 19 page 136 ) . 5 000/7 000 € sont annoncés pour une rare table basse de sa main, à décor de poisson d'argent. Dans les mêmes eaux, citons une assiette de Picasso à décor de visage, éditée par l'atelier Madoura à 150 exemplaires. Articles avant-vente
Le «cubisme transparent» de Manansala
Vicente Manansala (1910-1981) est un artiste philippin majeur du XX e   siècle. Cette huile sur panneau,...Lire la suite
Une production Capron à décor de poisson
Cette table basse au plateau o rné de carreaux deLire la suite
Art du XXe, design
Salvador Dalí sera ici à l'honneur avec une gouache sur papier intitulée Raisins et papillons, peinte vers 1958 par l'artiste surréaliste et acquise par ses actuels propriétaires en 1987 lors d'une vente Loudmer à Paris. S'il faudra envisager 18 000/20 000 € pour cette œuvre, 3 500/5 000 € pourraient suffire concernant un rare exemplaire de tête de l'édition originale de Volière, écrit par André Breton et orné par Yves Tanguy, édité en fac-similé à New York par Pierre Matisse en 1963 à 250 exemplaires. Les amateurs d'art chinois se tourneront vers un vase shangping fin XIX e -début XX e en porcelaine, à destination des gradés militaires et orné en bleu de palmettes et fleurs de lotus (4 000/6 000 €), et ceux d'arts décoratifs européens vers une garniture de cheminée d'époque Napoléon III par Tiffany and Company en porcelaine, à décor de scènes galantes et paysage sur fond bleu nuit et riches bronzes dorés à motifs de cariatides (à la même estimation). Articles avant-vente
Les rêves de Dalí
Cette gouache sur papier, Raisins et papillons, aLire la suite
Bijoux, céramiques, tableaux anciens et modernes, meubles anciens et de style, objets d'art et d'ameublement, argenterie, sculptures, bronzes, arts décoratifs du XXe, design, manuscrits, autographes, arts d'Asie

Cadres et baguettes

Jusqu'au dimanche 19 mai - 18:00 (CEST) - Online
www.drouot.com
Lasseron & Associés
lundi 20 mai 2024

Four Seasons Hotel George V : arts décoratifs

lundi 20 mai - 10:00 (CEST) - Live
7, rond-point des Champs Elysées - 75008 Paris
Artcurial
530 lots défilent sous le marteau, proposés pour partie à 10 h, pour une autre à 14 h. Une seule et même provenance en revanche : l'hôtel Four Season George V à deux pas des Champs-Élysées. Quelques dizaines à 1 500/2 000 € seront suffisants ou nécessaires pour repartir avec des rideaux, des tableaux, des lustres et du mobilier de style, à moins de préférer des coussins, des tapis et des objets de décoration. Articles avant-vente
La belle Dame du George V
Sis au 31, avenue George V, dans le 8e arrondissement de Paris et à deux pas des Champs-Élysées, le...Lire la suite
Four Seasons Hotel George V : arts décoratifs

Arts premiers, histoire naturelle

lundi 20 mai - 14:00 (CEST)
Hôtel des ventes des Chartrons - 136, Quai des Chartrons - 33300 Bordeaux
Baratoux-Dubourg Enchères
Arts premiers, histoire naturelle
Partons pour des contrées lointaines grâce à cette vente proposant des pièces d'arts premiers. À commencer par une lance de guerre à hampe de bambou, sculptée d’un visage de Janus stylisé et avec sa pointe en os : provenant du Vanuatu et datant de la fin du XIX e ou du début du XX e , elle sera brandie à 1 000/1 500 €. De la même région du Pacifique, deux autres lances de guerre, à hampe de bambou également et bois à patine sombre, encore à visage de Janus, vaudront 1 200/1 400 € ensemble. Sculptée dans l'ouest du Népal, une grande figure de gardien en bois attirera 600/800 €. Quant à l'Afrique, pour le même prix, elle fournira plusieurs pièces, à l'image d'une ancienne statuette d’autel en bois à patine sombre, figurant une femme au style géométrisé assise sur un tabouret, issue du pays dogon au Mali.
mardi 21 mai 2024

Céramiques et objets d'art chinois

mardi 21 mai - 10:30 (BST) - Live
Donnington Priory - RG14 2JE Newbury, Royaume-Uni
Dreweatts
D’une très grande rareté, une robe impériale chinoise, en soie bleue brodée d’or aux dragons pentadactyles et les douze symboles de l’autorité impériale, requerra 30 000/50 000 £. Moyennant 20 000/30 000 £, on pourra faire sien un encensoir tripode en émail de Canton à la marque et d’époque Qianlong au décor de personnages européens dans des paysages et entourage de rinceaux ciselés de style baroque. Une estimation similaire accompagne un vase impérial chinois fanghu, offert par la cour de l’empereur Xuantong (ou Puyi) à Joseph Baldwin Carson, deuxième secrétaire de la légation britannique à Pékin, pour son aide apportée à la lutte contre un incendie dans la Cité interdite. Figurant la déesse Guanyin assise, une figurine en porcelaine de Dehua du XVII e -XVIII e siècle, marquée au dos He Chaozong, est évaluée 10 000/15 000 £. Articles avant-vente
Une robe bleue impériale pour le Fils du ciel
Ornée de motifs complexes, cette robe aux dragonsLire la suite
Céramiques et objets d'art chinois
Orchestrée sur deux jours – les 21 et 22 mai –, cette vacation s'adresse aux amateurs d'armes et militaria. Les sabres sont nombreux et devraient recueillir les meilleures enchères, à l'image d'un modèle de récompense "des journées de Brumaire" (en partie d'époque), estimé 8 000/12 000 €, d'un modèle d'officier supérieur de cavalerie dans le goût de l'Empire (5 000/6 000 €) et d'un modèle de chasseur de la garde impériale (au modèle du premier Empire, 4 000/6 000 €). Ce premier jour propose la collection de M. Bollet autour de la gendarmerie, des armes blanches et à feu, des miniatures, quelques souvenirs du maréchal Juin, des tableaux, sculptures et gravures, des ordres de chevalerie et des décorations ainsi que divers brevets francs-maçons. Le second revient à des souvenirs de la Révolution française, des coiffures du second Empire à la III e République (françaises et étrangères), des cuivreries et équipements divers, les armes à feu (XVIII e et XIX e ) et celles de chasse et de tir fermant la marche.

Livres anciens

mardi 21 mai - 14:00 (CEST) - Live
20 rue Drouot - 75009 Paris
Vermot et Associés
Vedette de cette vacation, un exemplaire de l'ouvrage de S. Michaelis, Histoire admirable de la possession et conversion d'une pénitente séduite par un magicien la faisant sorcière et princesse des sorciers au pays de Provence (Paris, 1613) pour lequel 5 000/6 000 € sont demandés. À ses côtés, on a retenu les trois volumes du Voyage pittoresque au royaume de Naples et de Sicile de l'abbé de Saint-Non, Jean-Claude Richard et Dominique Vivant-Denon en reliure d'époque (Paris, 1781, 4 000/5 000 €), et le manuscrit d'une certaine madame Rible, femme de chambre de l'impératrice Joséphine, soit 132 pages recueillies sur un cahier in-8° par son petit-fils (3 000/4 000 €). Tout un programme…

Archéologie et arts d’Orient

mardi 21 mai - 14:30 (CEST) - Live
7, rond-point des Champs Elysées - 75008 Paris
Artcurial
Il conviendra de lever la main jusqu'à 70 000/100 000 € pour espérer décrocher une tenture au nom du sultan ottoman Mehmet V et du khédive Abbas II Hilmi, exécutée au Caire (1912-1913) pour la porte intérieure de la Kaaba. De forme rectangulaire, appliqué de satin de soie rose et verte sur velours de soie noir, elle est brodée de fils dorés et d'argent de cinq cartouches, d'arabesques et de rinceaux et provient d'une collection niçoise. Elle pourrait partager le podium de cette vente avec le portrait présumé de l'empereur Constantin II en marbre (art romain, IV e siècle apr. J.-C.), la bouche esquissant un léger sourire, la chevelure coiffée en mèches disposées en rangées horizontales régulières (50 000/80 000 €), et le buste (fragmentaire) d'une statue d'un grand gouverneur de Saïs en grauwacke (grès d'origine marine), travail de Basse Époque (deuxième moitié de la XVI e dynastie). Torse nu, coiffé de la perruque lisse, adossé à un pilier, et provenant probablement du temple de Neith à Saïs, et issu aujourd'hui d'une collection parisienne, il est attendu à 25 000/35 000 €. Une même fourchette d'estimation bénéficie à un diadème de mariage en or et émaux polychromes fin XVIII e -début XIX e du nord du Maroc, et à une tête d'idole en marbre des Cyclades (groupe de Spédos) au visage typique en forme de lyre (2700-2300 av. J.-C.).

Maîtres anciens et du XIXe siècle

mardi 21 mai - 10:00 (EDT)
175, East, 87th. St - NY-10128 New York, États-Unis
Doyle
Maîtres anciens et du XIXe siècle

Vente caritative de vins

mardi 21 mai - 20:30 (CEST) - Live
37, rue des Mathurins - 75008 Paris
Tajan
Après une dégustation "tour de la Corse en trois grands vins" à 19 h, les premiers coups de marteau tomberont à 20 h 30. Gageons que les enchères seront nombreuses et enthousiastes, cette dispersion étant organisée au profit des associations "Un pas vers la vie" et "Tout le monde contre le cancer" luttant contre les maladies de l'enfant. Elles récompenseront des bouteilles et des magnums de vins blancs et rouges, du Bordelais et de Bourgogne, mais aussi de diverses régions françaises et de breuvages étrangers, ainsi que des spiritueux (est. 50 à 2 000 €).
mercredi 22 mai 2024
Le deuxième jour, le mardi 22 mai, ne se limite pas qu’à la Chine et met le Japon à l’honneur via un daisho comportant un katana et un wakizashi en laque ishime noire (3 000/5 000 £). Viennent ensuite un bassin de style Yongzheng de la famille rose dont le médaillon central représente des jeunes filles sur un bateau cueillant des fleurs de lotus près d’un pavillon (2 000/3 000 £) et un vase chinois à glaçure flammée (même estimation). Venant d’Anatolie, un panneau en velours de soie à fond rose vers 1600, figurant des œillets stylisés dans une alternance de grenades et jacinthes, est estimé 2 000/3 000 £. Retour au Japon avec un kodansu en laque de forme rectiligne à l’extrémité s’ouvrant pour révéler trois tiroirs, à décor de papillons parmi les chrysanthèmes et d’autres plantes, à saisir pour 1 000/1 500 £.

Sport, jouets, bandes dessinées et militaria du XXe siècle

mercredi 22 mai - 13:30 (CEST) - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Drouot Estimations

Numismatique

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
2, place de la Bourse - 75002 Paris
Phidias
Spécialité de la maison de vente, la numismatique – dispersée les 22 et 23 mai – est emmenée par un décadrachme attique d'argent, signé du graveur Kimôn. Spectaculaire (41,84 g) et de grande rareté, assortie d’un beau pedigree (elle a notamment fait partie de la collection Robert Jameson) et d'une belle patine de médaillier, cette monnaie de Syracuse du règne de Denys (406-367 av. J.-C.), ornée de la tête de la nymphe Aréthuse entourée de dauphins et d'un quadrige au galop surmonté de Niké, est espérée à 70 000/80 000 €. À ses côtés, ce premier jour (300 lots dont la collection Louis Raux), un double-ducat d'or frappé à Milan au buste du roi de France Louis XII, les lettres gothiques disparaissant au profit des lettres latines – étape majeure dans l'histoire de la numismatique française – pourrait trouver preneur à 25 000/30 000 €, 10 000/12 000 € étant avancés successivement sur deux pièces de cinq guinées d'or, l'une au portrait de Charles II (d'Angleterre) de 1668, l'autre au double portrait de Guillaume et Marie (Londres, 1691), accompagnés d'un éléphant, allusion à la provenance de l'or de la Royal African Company (une des plus anciennes entreprises coloniales britanniques implantées en Guinée). Le lendemain, 230 lots de monnaies (XVII e , XVIII e , XIX e et XX e siècles) sont inscrits au catalogue dont les estimations oscillent de quelques dizaines à 2 500 €.

Arts d'Afrique

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Crait + Müller
Classique mais séduisante, c'est entre 10 000 et 15 000 € que l'on disputera une figure de reliquaire kota (Gabon) dont la coiffe en croissant, en laiton ciselé, entoure un visage souriant, autour de 3 000/5 000 € un masque lwalwa (RDC) aux traits puissants et aux volumes cubistes, rapporté dans les années 1930 par un ingénieur à l'occasion d'une prospection minière, de 6 000/8 000 € un masque-casque conique agba igala (Nigeria) figurant un visage couvert de scarifications et incisions rituelles, la coiffe sculptée de tresses rejetées vers l'arrière. Une maternité gouro (Côte d'Ivoire), assise sur une chaise ayant fait partie de la collection Vérité, est estimée 10 000/15 000 €, une statue baoulé (Côte d'Ivoire) figurant un personnage masculin (même provenance) 4 000/6 000 €, alors qu’une tête nok (Nigeria) en terre cuite aux grands yeux en amande s’érigera à 3 000/5 000 €.

Bijoux et orfèvrerie

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
L'Huillier & Associés

Pierre Loos, partie 2 : arts premiers

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
118, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris
Piasa
Après une première session en 2018, riche de plus de 600 lots d'objets ethnographiques collectés en Afrique, au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, la maison de vente poursuit la dispersion de la collection du galeriste belge Pierre Loos. À l'affiche, un demi-siècle de réunion d'objets africains, océaniens et asiatiques, reflets des coups de cœur de ce voyageur "contaminé" par le virus des objets du passé depuis ses 13 ans, à l'occasion d'une visite au marché aux Puces de Bruxelles avec son père. De 1970 à 1979, il effectue pas moins de trente voyages en Asie, en Iran, Afghanistan, Inde, Népal, Thaïlande, Laos avant d'entamer (en 1980) sa "période africaine", au fil de dix années ponctuées de 28 séjours… De nombreux autres suivront jusqu'en 2005. Aujourd'hui, à la veille de ses 75 ans, Pierre Loos a décidé de mettre un terme à sa carrière de galeriste et de céder des objets achetés pendant près de cinquante ans. Plus de 1 200 objets cédés en 800 lots sont présentés au cours de ce nouvel opus mais aussi online du 17 au 28 mai. Comprenez des masques, des statues, des fétiches, chasse-mouches, appui-nuques, calebasses, instruments de musique, sièges, couteaux et casse-têtes, pendentifs des Célèbes, cruches, plats, mortiers, monnaies et poids, tissus, peignes et pipes, sceptres et cannes, parures, objets divinatoires et de charme… pour lesquels quelques dizaines à 5 000 € environ sont annoncés.

Bijoux, montres et pierres précieuses

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 7 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Eric Caudron
Une bague en or de deux tons, sertie d'une émeraude rectangulaire à pans (8,34 ct, Colombie) et entourée de diamants navette, un tour de cou rivière en or jaune entièrement serti de 93 diamants naturels de taille brillant (env. 26 ct) et un collier plastron en résille d'or gris ponctué de rubis calibrés (env. 45 ct) et de brillants (env. 10 ct) devraient se partager le podium. Leurs estimations respectives ? 36 000/40 000 €, 26 000/30 000 € et 25 000/28 000 €.

Vente moderne

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Paris Enchères - Collin du Bocage

Otto Fried : tableaux, mobilier et objets d'art

mercredi 22 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Kahn & Associés
Deux jours sont consacrés – mercredi 22 en salle 15 et jeudi 23 en salle 14 – au contenu de la succession et de l'atelier parisien du peintre et sculpteur Otto Fried (1922-2020). Né à Coblence, élevé dans l'Oregon, où son professeur à l'université le met en contact avec Fernand Léger dans l'atelier duquel il entrera à Paris, Otto Fried expose à la galerie Jeanne Bucher dans les années 1950. De retour outre-Atlantique il s'installe à New York mais expose son travail en Allemagne, tandis que le Metropolitan Museum achète plusieurs monotypes. Installé à Paris dans les années 1960, il exposera son travail – abstrait mais inspiré de la nature – en Europe et aux États-Unis. La première vacation livre les œuvres de sa femme, de ses amis ainsi que son intérieur, la seconde le contenu de son atelier. Un Petit Masque de Pierrot en bronze de Pablo Gargallo (10 000/15 000 €) voisine avec une armoire en bois laqué à décor stylisé de Michel Dufet (6 000/8 000 €), une statuette en ivoire d'Alphonse Van Beurden figurant une paysanne (4 000/7 000 €), une Tête en marbre rouge d'Étienne Hajdu (3 000/5 000 €), un bronze à patine brune d'Henry Moore, Globe and Anvil (1966, 2/9, même estimation), une paire d'appliques du modèle « Soleil » en fer forgé et verre d'André Dubreuil (2 000/4 000 €). Comptez de quelques dizaines à 500 € pour acquérir le lendemain les tableaux, dessins, aquarelles, techniques mixtes et sculptures d'Otto Fried. Articles avant-vente
Un masque de Pablo Gargallo pour Otto Fried
Exécuté en 1927, ce Petit Masque de Pierrot (11  x  11  x  5  cm) en bronze à patine brun-noir (6/7),...Lire la suite
Otto Fried : tableaux, mobilier et objets d'art

Tableaux du XIXe et modernes, sculptures, bronzes, timbres-poste, vins et alcools, monnaies, arts décoratifs du XXe

mercredi 22 mai - 14:30 (CEST) - Live
2, avenue Albert Ier - 06230 Villefranche-sur-Mer
Villefranche Enchères Riviera - Ripoll
La peinture signera les temps forts de cette vente avec des œuvres variées. Au choix par exemple, des Jeunes femmes orientales dans le patio de l'Allemand Ferdinand Max Bredt, grande toile annoncée à 4 000/6 000 €, et une composition de Claude Venard, Le Toit de Paris , aux formes inspirées du cubisme et au tracé noir caractéristiques de son travail (6 000/8 000 €). Les amoureux de peinture ancienne opteront pour la Crucifixion produite vers 1640 dans l'entourage de Jean Tassel, maître bourguignon marqué par son voyage à Rome et par le luminisme du Caravage : une œuvre dont on prévoit 1 500/2 000 €. Alentour séduiront notamment une bague en or blanc (18 ct) sertie en son centre d'une émeraude de taille carrée, dans un entourage de deux lignes de diamants brillant (1 800/2 200 €), et une table basse de Claude Victor Boeltz de la série « Bronze éclaté » datée vers 1970, en bronze doré et en verre biseauté partiellement poli (1 200/1 800 €). Articles avant-vente
Une nature morte sur le toit de Claude Venard
Le mercredi 22 mai à Villefranche-sur-Mer sera présentée, avec une estimation à hauteur de 6  000/8 ...Lire la suite
Tableaux du XIXe et modernes, sculptures, bronzes, timbres-poste, vins et alcools, monnaies, arts décoratifs du XXe

Arts d'Asie, Afrique, Océanie et islamique

mercredi 22 mai - 14:30 (CEST) - Live
66, Avenue de Breteuil - 75007 Paris
Osenat
Cette vente inaugure la thématique "Les curiosités de Breteuil", en faisant voyager de l'Afrique à l'Asie. Un masque de course « Gunye Ge », du peuple dan de Côte d'Ivoire (1 000/2 000 €), ouvrira ses yeux ronds face à une statue magique « Nkisi » plantée de clous, illustrant la République démocratique du Congo (1 500/2 000 €). Du même pays, un pilon de divination à tête féminine, utilisé par les Luba pour le « Luboko », vient de la collection Descazeaux réunie dans les années 1960 (1 000/1 500 €). Plusieurs autres objets présentés ont également été conservés dans sa descendance. La Chine déclinera les vases, du vase à vin en bronze de la dynastie de Zhou orientaux, à la fin du VI e siècle avant notre ère (5 000/7 000 €), au modèle Tianqiuping du XIX e siècle, en porcelaine à glaçure monochrome sang-de-bœuf sur un fond céladon (3 000/4 000 €). N'Guyen Gia Tri signe un grand panneau en bois laqué polychrome montrant un Village dans la végétation , réalisé en 1940 (80 000/120 000 €). En forme de papillon, un flacon-tabatière japonais de la période Édo, en shibuichi entièrement incrusté de particules d’aogai dessinant des motifs géométriques, s'envolera entre 2 500 et 3 000 €.

Peintres d'Asie

mercredi 22 mai - 14:30 (CEST) - Live
164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
Plus que le nombre (quarante-quatre), c'est la qualité des œuvres qu'il faut retenir de ce 43 e opus dédié aux peintres d'Asie modernes. À sa tête cette fois, une Maternité de Vu Cao Dam est ainsi attendue entre 300 000 et 500 000 €. Datée 1944, elle figure une jeune femme donnant le sein à son bambin, sujet rare en Asie. Ceci explique cela… On poursuit avec les grands noms de la peinture vietnamienne telle une Nature morte aux pivoines et plante en pot (sur toile) de Lé Phô, datée 1935, pour laquelle il faudra engager 350 000/450 000 €, une encre et couleurs sur soie de Mai Trung Thu, datée 1976, Grand-Mère , à la palette vide et acide (150 000/200 000 €), un panneau de laque de Pham Quang Hau, Cerf et biches en sous-bois au Tonkin (vers 1935-1940), annoncé à 60 000/90 000 €. De Vu Cao Dam à nouveau, le portrait – en bronze à patine verte – d'une Jeune Fille annamite dont le modèle fut inspiré par le ministre Paul Reynaud, lors de sa visite de l'École des beaux-arts d'Indochine à Hanoï en 1931 et à qui il a appartenu, est estimé 80 000/120 000 €. On suivra également plus particulièrement deux peintures (encre et couleurs) sur soie de Thang Tran Phenh (1895-1973), Le Chef du village à cheval demandant son chemin (vers 1934) et Le Lettré lisant devant les villageois (même époque), chacune annoncée à 50 000/80 000 €. Originales par leur sujet – des personnages dans leur vie quotidienne dans des attitudes prises sur le vif –, ces œuvres ont appartenu à une famille ayant vécu en Indochine du début des années 1890 aux années 1960. Articles avant-vente
Un moment d’intimité par Vu Cao Dam
Si la maternité est un thème particulièrement priséLire la suite
Peintres d'Asie
Cent quarante ouvrages de poésie ancienne française sont inscrits au catalogue de cette dispersion (organisée en partenariat avec Christie's France), qui firent partie du "jardin secret" de ce grand collectionneur – d'arts primitifs notamment – et bibliophile que fut Jean-Paul Barbier-Mueller (1930-2016). Parmi les auteurs dont on pourra s'offrir les œuvres – pour la plupart dans des éditions originales –, les découvrir ou les redécouvrir, citons Jean-Antoine de Baïf, Théodore de Bèze, Joachim Blanchon, Nicolas Clément, Jean de La Gessée, Guy Lefèvre de La Boderie, Étienne Pasquier, Nostradamus, Étienne Tabourot, et bien sûr Joachim du Bellay et Pierre de Ronsard qui eurent tout particulièrement les faveurs du collectionneur. Les estimations oscillent de quelques centaines à 4 000/5 000 €. Articles avant-vente
La bibliothèque poétique de Jean Paul Barbier-Mueller
Organisée en partenariat avec Christie’s France, cetteLire la suite
Bibliothèque poétique de Jean-Paul Barbier-Mueller, 3e partie

Tableaux contemporains : atelier Jean Martin

mercredi 22 mai - 14:30 (CEST) - Live
2-4, rue Saint-Firmin - 69008 Lyon
Artenchères

Meubles anciens et de l'Europe continentale

mercredi 22 mai - 10:00 (EDT)
175, East, 87th. St - NY-10128 New York, États-Unis
Doyle
Meubles anciens et de l'Europe continentale

50 ans de WWF, vente caritative

mercredi 22 mai - 21:45 (CEST) - Live
Vente Uniquement en Live - 75015 Paris
Morand & Morand
jeudi 23 mai 2024

Tableaux, mobilier, objets d'art et tapis

jeudi 23 mai - 09:30 (CEST) - Live
1 ter, boulevard de la République - 92210 Saint-Cloud
Le Floc'h

Art de la table, argenterie

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 12 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Farrando
Pour celles et ceux qui se préoccupent autant du contenu de leur assiette que du décor de la table, une visite s'impose dans cette salle où l'on trouve de l'argenterie (et métal argenté), de la verrerie et de la céramique. Parties de ménagères, coupes à fruits, plats, seaux à champagne, nécessaires à caviar, timbales, soupières, pinces à asperges, coupelles rince-doigts, verseuses, la liste est loin d'être exhaustive parmi la première, sachant que les sommes à prévoir vont de 30 à 1 500 €. Viennent ensuite des parties de service de table en faïence et en porcelaine (Copenhague, Limoges) et des services de verre, en verre ou en cristal (de Baccarat notamment). Là encore, on saluera la modestie des estimations, de quelques dizaines à 500 €.

Bijoux, montres, horlogerie

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
25, rue Joseph Cugnot - 37300 Joué-lès-Tours
Hôtel des ventes Giraudeau
Attention, vente d'exception ! Elle se déroulera sous l'égide d'une pierre de très haut vol : le saphir The Blue Star I , ornant une bague en platine. Cette gemme rectangulaire du Cachemire à pans coupés et de 23,53 ct, présentée entre deux diamants demi-lune, devrait inscrire 600 000 à 900 000 €. Dans son sillage, le second saphir, coussin, se nomme The Blue Star II et pèse 6,20 ct. Celui-ci orne une broche en or gris, entouré de diamants ronds de taille brillant, et est estimé 100 000 à 150 000 €. Plus abordable, avec 30 000/35 000 €, brillera aussi une bague en platine centrée d'un diamant rond de taille brillant de 3,37 ct, entre deux diamants poire, non loin d'un important bracelet à maille gourmette en or jaune, long de 19,5 cm (5 000/6 000 €). Une montre-bracelet se fera également remarquer : la Rolex du modèle « Oyster Perpetual Date » en acier, le fond du cadran argenté orné de cinq petits diamants ronds (prévoir 6 000/7 000 €). Articles avant-vente
«The Blue Star I», un saphir d'exception
La vente à Joué-lès-Tours de ce saphir va ébranlerLire la suite
Bijoux, montres, horlogerie

Vins, champagnes et spiritueux

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
3, rue Favart - 75002 Paris
Ader

Numismatique

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
2, place de la Bourse - 75002 Paris
Phidias

Otto Fried : tableaux, mobilier et objets d'art

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
Salle 14 - Hôtel Drouot - 75009 Paris
Kahn & Associés

La Klassique printanière : tableaux, mobilier et objets d'art

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
Vente live à huis clos - 75000 Paris
Kalck et Associés

Grenier du Château de Rouville & à divers : livres anciens

jeudi 23 mai - 14:00 (CEST) - Live
59, rue des Rosiers - 93400 Saint-Ouen-sur-Seine
Oxio
Cette vente de prestige s'ouvrira sur un somptueux tableau de Nicolas de Largillierre : le Portrait de Catherine Begon de Montfermeil, née Guymont, daté 1695 (voir Gazette n° 19, page 36). Ce parfait exemple de l'art du portraitiste louis-quatorzien atteindra les 80 000/100 000 €. Plus ancien, un panneau de retable représentant La Vierge et l’Enfant en trône entourés de six anges , dû au Maître de la chapelle Bracciolini (début du XV e siècle), inscrira 30 000/40 000 €. Du Flamand Geex de la Vallée suivra La Chasse de Diane , peinte sur cuivre et signée, annoncée à 6 000/8 000 €. On peut lui préférer pour la même somme un dessin de François Boucher, Scène familiale dans un intérieur rustique , à la plume, encre brune et lavis brun. Un autre dessin du XVIII e siècle se détachera : ce Martyre d’une sainte par Charles Joseph Natoire, à la plume et encre grise, et au lavis gris et brun (3 000/4 000 €). Côté objets précieux étincellera pour finir une boîte ronde en or de trois tons, d'époque Louis XVI, à décor ciselé et gravé, le couvercle portant un médaillon hexagonal (3 000/5 000 €). Articles avant-vente
Une découverte de la Renaissance toscane
Inédit, ce tableau vient enrichir le corpus d’œuvresLire la suite
La dame au jasmin, le portrait d'une jeune aristocrate par Nicolas de Largilliere
Issu d’une grande collection régionale, ce tableau,Lire la suite
Art nouveau, art déco, argenterie, arts d'Asie, Haute Époque, tableaux anciens et modernes, dessins, estampes, livres anciens et modernes, sculptures, bronzes, meubles anciens et de style, objets d'art et d'ameublement provenant de la descendance de Félix Thiollier
Si l'orfevèrerie et l'argenterie occupent plusieurs vitrines de cette salle, on tentera également sa chance sur des céramiques d'Extrême-Orient, une paire de grands candélabres en bronze ciselé doré, ornés de statuettes formées d'un couple de Chinois en porcelaine céladon XIX e (5 000/10 000 €), un retable en albâtre du Languedoc (vers 1400) sculpté d'une Vierge à l'Enfant entre deux deux saints (4 000/6 000 €), une tapisserie de la manufacture de La Planche, faubourg Saint Germain à Paris vers 1660, mettant en scène Tancrède ordonnant la construction d'un mausolée pour Clorinde (6 000/10 000 €). Articles avant-vente
Albâtre français, vers 1400
Œuvre d’un artiste ou d’un atelier languedocien vers 1400, ce retable en albâtre (46,5  x  93  cm) met...Lire la suite
Provenant des successions de Madame G. et de Madame S. et de quelques amateurs : tableaux, mobilier et objets d'art

Vente bijoux

jeudi 23 mai - 14:15 (CEST) - Live
21, avenue de Balzac - 94210 La Varenne Saint Hilaire
Varenne Enchères

Parts de sociétés, valeurs immobilières et droits d'associés

jeudi 23 mai - 14:30 (CEST)
27, avenue Georges Clémenceau - 92330 Sceaux
Siboni
Parts de sociétés, valeurs immobilières et droits d'associés
Le podium reviendra à deux montres de collection. Il faudra débourser 50 000/60 000 € pour une montre-bracelet Portugaise IWC « Tourbillon Mystère Squelette », réf. 5043, éditée à seulement cinquante exemplaires, et 20 000/30 000 € pour une « Daytona Cosmograph » de chez Rolex, à cadran à fond noir et index diamants, le boîtier en or blanc. Changement de chapitre et place à la Chine, avec une suite de quatre plaques rectangulaires en porcelaine émaillée bleu et blanc du début du XIX e , à décor de paysage et textes poétiques (5 000/7 000 €), et une paire de potiches balustre du XVIII e ou XIX e , en porcelaine émaillée bleu et blanc également, le couvercle terminé par un lion (ou chien) de Fo (4 000/6 000 €). Mentionnons enfin un violoncelle 4/4 dans son étui, fabriqué à Mirecourt à la fin du XIX e siècle. Compter 3 000/5 000 € pour cet instrument réputé avoir joué sur le paquebot de croisière Le Champollion durant les années 1930 et et conservé depuis dans la même famille. Articles avant-vente
La Portugaise d'IWC, complication et esthétisme
La «Portugaise» est l’une des montres emblématiquesLire la suite
Bijoux, montres, arts d'Asie, tableaux anciens et modernes, sculptures, bronzes, objets d'art et d'ameublement, meubles anciens et de style, bagages et accessoires de mode, mode (sur le thème de la), vintage

Instruments de musique

jeudi 23 mai - 14:30 (CEST) - Live
70, rue Vendôme - 69006 Lyon
De Baecque et Associés
Lors de cette 11 e session lyonnaise dédiée aux instruments de musique, le public découvrira aussi bien un archet de violon d'Eugène Sartory, fait pour Émile Germain (18 000/20 000 €), qu'une guitare basse Warwick Buzzard John Entwistle de 1986, une pièce unique dessinée par John Entwistle et conçue en partenariat avec la marque Warwick (12 000/15 000 €). Pour ceux préférant le classique, citons une guitare Martin D-45 « Limited Edition Brazil 11/50 » de 1987, fabriquée pour le 50 e anniversaire du modèle (même estimation). Les amateurs de musique africaine se tourneront vers un tambour à fente « Nedundu », des Mangbetu de la République démocratique du Congo (1 800/2 000 €). Et pour ne pas léser les instruments à vent, nous mentionnerons une trompette Bach Stradivarius 239, datée vers 1992 et cotée 1 600/1 800 €. Articles avant-vente
Une guitare basse Buzzard au rythme des Who
Une belle collection de guitares se distinguera lors de la vente lyonnaise d’instruments de musique...Lire la suite
Instruments de musique