vendredi 25 juin 2021 - 14:00 - Live
Salle des ventes Favart - 3, rue Favart - 750...
Ader
Tous les regards seront tournés vers la couverture du catalogue : une étonnante théière en vermeil fondu dans le plus pur style art nouveau. Cette œuvre au poinçon d'Alphonse Debain, pleine de poésie et d'humour ciselée d'un potiron, d'un escarogot, de ceps de vigne et d'épis de blé est espérée à 8 000/10 000 €. Voire plus si affinités… À ses côtés, une paire de salière et poivrière en vermeil fondu également, travail londonien moderne (1963) figurant des têtes de dogues au naturel est annoncée à 1 500/1 800 €, un service à thé-café en argent (et son plateau) et ivoire, des années 1930 de la maison Tétard, nécessitera 1 500/2 000 €, un gobelet en argent gravé d'une série de douze sur les mois de l'année (le nôtre sur le mois de septembre), de Augsbourg fin XVII e -début XVIII e , de Christophe Hunning, pourrait trouver preneur à 3 000/4 000 €. D'Adrien Vachette enfin, une tabatière en or fin XVIII e , le couvercle orné d'un camée sur agate trois couches du profil de Mercure, est attendue à 4 000/5 000 €. Articles après-vente
Sur le dos du petit escargot
Tout vient à point à qui sait attendre… Cette drôleLire la suite
Articles avant-vente
Une drôle de théière de la maison Debain
Impressionnante par son décor dans la plus pure veineLire la suite
Une théière art nouveau en hommage à mère nature
Le 25 juin dernier, cette théière art nouveau rejoignaitLire la suite
200 Résultats