Bijoux et sculptures se partageront les premiers rôles. D’un côté, nous trouverons une bague tourbillon de la maison Chanteloup vers 1950 en platine, ornée d’un diamant brillanté en serti griffe entouré de diamants baguette (28 000/30 000 €), et un pendentif issu d’un travail vers 1910 en platine, retenant un médaillon ajouré et centré d’une perle fine entourée de diamants taillés à l’ancienne en serti clos, la bordure de style guirlande habillée de diamants de taille ancienne et de roses couronnées (10 000/12 000 €). De l’autre côté, nous mettrons en avant La Sorcière éclatée en bronze, haute de 219 cm, réalisée en 1985 par Louis Cane (20 000/30 000 €), et La Paix victorieuse de la Tempête , une sculpture allégorique datée vers 1897 de Mathurin Moreau (8 000/10 000 €. Voir Gazette  n° 12, page 112). Concluons aux cimaises avec une paire de Paysages d’Istanbul par Manuel Orazi, annoncée à 8 000/10 000 €. Articles avant-vente
L'académisme allégorique de Mathurin Moreau
Dans ce groupe allégorique, Mathurin Moreau déploieLire la suite
309 Résultats