jeudi 08 avril 2021 - 17:30 - Live
118, rue du Faubourg-Saint-Honoré - 118, rue du...
Piasa
Deux chapitres distincts composent cette vacation. Le premier est consacré au "peintre sans pinceaux" natif du Péloponnèse, Pavlos (1930-2019), le second à de l'art moderne et contemporain. Une petite trentaine d'œuvres, dont les estimations oscillent de 2 000 à 50 000 €, illustrent le travail du premier, formé aux Beaux-Arts d'Athènes, venu à Paris en 1954 où il s'installe définitivement quatre ans plus tard. À la peinture il préfère le papier, qui "lui fait signe" dans les poubelles de Paris et avec lequel il réalise des collages à partir de magazines, puis d'affiches de métro. Il les manipule en bandes de papier qui épousent les objets du quotidien – pots de fleurs, verres de vin, cendriers, sandwichs… puis des "rideaux sur châssis", des natures mortes, des drapeaux de la Communauté européenne, des marines et des champs. "L'art est et reste pour moi le moyen qui me donne la possibilité de créer mon propre monde, puisque le monde dans lequel j'aurais voulu vivre, n'existe pas", expliquait-il en 2008. À partir de 18 h, les tableaux alternent avec les inclusions d'Arman et de César, et les sculptures, d'Agustín Cardenás (bois brûlé sculpté, non titré, vers 1960, 60 000/90 000 €) à David Mach ( Earrings, 2000 , assemblage d'allumettes, 4/10, 2 000/3 000 €), en passant par Patrick Saytour et Jean-Pierre Pincemin.
98 Résultats
Résultat : Non Communiqué