facebook
Gazette Drouot logo print
Panorama (avant-vente)

Maria Martins, une Brésilienne inspirée

Le 24 novembre 2021, par Sophie Reyssat
Maria Martins, une Brésilienne inspirée


Avec son Guerrier en bronze (14 13,5 cm) sur un socle de marbre noir, l’artiste brésilienne Maria Martins (1894-1973) donne rendez-vous aux amateurs à Saint-Cloud, le dimanche 28 novembre (Le Floc’h OVV). Alors qu’elle se destinait d’abord à une carrière de musicienne, c’est vers la sculpture qu’elle s’est finalement tournée, de manière tardive. À la faveur de ses voyages auprès de son époux, diplomate, elle a découvert différentes techniques et courants artistiques. Le bronze est ainsi devenu son matériau de prédilection, grâce à Jacques Lipchitz, rencontré à New York. Ses sujets restent quant à eux ancrés dans l’imaginaire brésilien et les légendes de l’Amazonie. Estimation : 8 000/12 000 

Agenda

Trois anciennes Citroën ouvriront cette dispersion dans une fourchette de 4 000 à 70 000 €, ce montant pouvant être atteint par un modèle SM à injection électronique de 1973. Les cimaises débuteront avec treize œuvres de Gaston Balande, et mettront Jean-Paul Riopelle en avant avec une composition de 1950 (20 000/30 000 €). Sept œuvres de Victor Vasarely joueront avec les perceptions, dont l’hexagone Tsillag (3 000/5 000 €). Place ensuite aux arts décoratifs avec des incontournables, comme une paire d’appliques en bronze doré de Jules Leleu, dont les deux bras de lumière simulent des cordages (autour de 2 000 €), ou encore les céramiques de Picasso pour Madoura (entre 2 000 et 8 000 €). Le Guerrier en bronze de l’artiste brésilienne Maria Martin (10 000 € environ) fera merveille avec la finition laquée brun poudré doré d’une commode créée par la maison Jansen dans les années 1970 (1 500/2 000 €).

dimanche 28 novembre 2021 - 14:00 - Live
1 ter, boulevard de la République - 92210 Saint-Cloud
Le Floc'h
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot