Un toucher délicat et un souffle angélique

Le 21 novembre 2019, par Anne Doridou-Heim

Ce record français pour un tableau de Michael Sweerts vient compléter le corpus d’un artiste qui se déguste dans tous les sens du terme !

Michael Sweerts (1618-1664), Le Toucher, huile sur toile, 75 60 cm.
Adjugé : 663 520 

Dans notre numéro du 4 octobre (voir Gazette no 33, page 21), nous consacrions une «Avant-première» à ce tableau qui le méritait bien, un article qui permettait de tout apprendre sur son origine, son attribution, sa redécouverte et le parcours de son auteur, le peintre brabançon Michael Sweerts (1618-1664). La seule inconnue demeurant était son adjudication. La voici donc connue. Cette allégorie du Toucher, peinte après le retour de l’artiste à Bruxelles en 1656, recevait 663 520 €, un montant synonyme de record français et de troisième place sur le podium mondial de celui-ci (source : Artnet). Pardon, mais il reste en fait encore quelques énigmes… Où sont donc les trois autres peintures appartenant à cette série des «Cinq sens» ? L’Odorat étant à l’Académie des beaux-arts de Vienne et Le Toucher désormais bien documenté, manquent encore à l’appel, La Vue, L’Ouïe et Le Goût. L’animal domestique y est-il présent également, apportant la touche d’humanité ? La redécouverte du Toucher pourrait en entraîner d’autres, ce que l’on ne peut que souhaiter. Un peu plus loin dans l’après-midi, l’Ange monumental (reproduit ci-contre et voir page 55 de la Gazette no 38 du 8 novembre) de Giacomo Zoboli (1681-1767) poursuivait son ascension et accrochait 146 740 €, un record mondial cette fois pour un artiste dont le site Artnet ne recence que vingt-cinq résultats (deux seulement concernant des tableaux !). Les manques de peinture ne lui ont pas nui, sa monumentalité et sa provenance (étant un carton préparatoire à la mosaïque de la coupole de la chapelle Santa Maria della Colonna du chœur de la basilique Saint-Pierre à Rome) fondant tout son intérêt. La grande peinture ancienne apparaissait ici d’une double manière, dans ce qu’elle a de plus intime et de plus spectaculaire.
 

Giacomo Zoboli (1681-1767), Ange monumental : carton préparatoire pour la mosaïque à Saint-Pierre de Rome, huile sur toile, 379 x 223 cm.
Giacomo Zoboli (1681-1767), Ange monumental : carton préparatoire pour la mosaïque à Saint-Pierre de Rome, huile sur toile, 379 223 cm.
Adjugé : 146 740 
vendredi 15 novembre 2019 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Mirabaud - Mercier
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne