La Gazette Drouot
Livre d'heures
Au fil des heures

Comme nombre de livres de prières, notre ouvrage est aussi séduisant qu’indispensable pour aider le fidèle dans ses liturgies. Le beau dans l’utile, en quelque sorte...

Son estimation est raisonnable, mais il devrait donner lieu à une belle bataille d’enchères, nous confie l’expert. Il faut dire qu’à l’exception de quelques usures et frottements, ce livre d’heures, bien complet, a plus d’un atout : son format – tout en hauteur, et non carré comme souvent ­–, la variété de ses bordures en camaïeu, la quantité et la qualité de ses peintures, son rare décor en grisaille... Ajoutez à ces qualités intrinsèques son commanditaire, Guillaume de La Cauchie, seigneur de la Cauchie et du Loquin dans l’Oise, époux de Jeanne de Ligues. Ses armoiries d’or au lion d’azur armé et couronné de gueules, figurent en effet sur plusieurs feuillets. Autre avantage, et non des moindres, les illustrateurs. À savoir, le Maître de la Chronique scandaleuse et le Maître d’Étienne Poncher, enlumineurs parisiens. Le premier était actif dans la capitale de 1490 à 1510 environ et tient son nom de son travail pour le manuscrit de Jean de Roye, une chronique parisienne du temps de Louis XI, dont la copie fut achevée en 1502 pour le comte de Dammartin. La facture soignée et la palette lumineuse abondamment rehaussée d’or de notre peintre plurent également au cardinal Georges d’Amboise, pour qui il réalisa l’important manuscrit des Antiquités juives de Flavius Josèphe, à Marguerite d’Autriche, à la duchesse de Lorraine Philippe de Gueldres et, enfin, au libraire parisien Antoine Vérard, pour lequel il a peint de nombreux incunables destinés au roi Charles VIII. On lui doit encore l’illustration du célèbre manuscrit d’André de La Vigne, Le Couronnement d’Anne de Bretagne, destiné au roi et à son épouse et conservé à Waddesdon Manor. Le Maître d’Étienne Poncher, lui, fut actif entre 1500 et 1520. Son nom fait référence aux deux manuscrits exécutés pour le prélat, évêque de Paris de 1502 à 1519, et garde des Sceaux sous Louis XII.

livre d'heure
Estimation : 60 000/80 000 euros.
Détail. Livre d’heures à l’usage de Paris, Paris, vers 1500, 162 feuillets sur parchemin à l’encre noire, bleue, rouge et or, in-8°, 69 miniatures du Maître de la Chronique scandaleuse et du Maître d’Étienne Poncher.
Reliure du XVIIIe siècle de basane fauve.

Mercredi 31 octobre, salle Rossini. Alde SVV. M. Meaudre.
Mongin
Estimation : 60 000/80 000 euros.
Livre d’heures à l’usage de Paris, Paris, vers 1500, 162 feuillets sur parchemin à l’encre noire, bleue, rouge et or, in-8°, 69 miniatures du Maître de la Chronique scandaleuse et du Maître d’Étienne Poncher.
Reliure du XVIIIe siècle de basane fauve.

Mercredi 31 octobre, salle Rossini. Alde SVV. M. Meaudre.

Formé auprès du Maître de Jacques de Besançon, à qui il emprunte de nombreuses compositions, le Maître d’Étienne Poncher est reconnaissable
à ses visages de porcelaine aux petits yeux ronds, les regards soulignés de noir, à la présence de la scène du boulanger dans ses calendriers et à son iconographie foisonnante. Nos deux enlumineurs, associés au célèbre tourangeau Jean Poyet, ont aussi signé l’illustration des Heures de Madrid, dites «Heures de Charles Quint», offertes au souverain dans sa jeunesse et désormais à la Bibliothèque nationale d’Espagne. Notre livre comprend, comme le veut l’usage, un calendrier des jours de fêtes illustré de vingt-quatre scènes avec les occupations des mois et les signes du zodiaque, des séries de prières, des psaumes de la Pénitence suivis des litanies, un office des morts ou encore des «recommandations pour les différents moments de la journée». Bref, il y a fort à parier que les collectionneurs français, européens et américains seront sur les rangs pour faire connaître à l’ouvrage une nouvelle heure de gloire...

La Gazette Drouot n° 37 -26 octobre 2012 - Claire Papon


http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp