facebook
Gazette Drouot logo print

La Gazette Drouot Art et patrimoine - Art de vivre

Chine d’or et d’argent

Le 02 décembre 2021, par Emmanuel Lincot

Livre rare sur l’or et l’argent publié par l’un des plus grands antiquaires et sinologues parisiens avec le concours du regretté Han Wei, archéologue…

Chine d’or et d’argent

 


Livre rare sur l’or et l’argent publié par l’un des plus grands antiquaires et sinologues parisiens avec le concours du regretté Han Wei, archéologue chinois, qui fut l’un des premiers à rappeler que l’usage de ces métaux nobles en Chine préexistait largement à l’avènement des routes de la soie. Cette collaboration entre deux spécialistes permet d’accéder, grâce aux appellations d’origine et à leurs sinogrammes, à une grammaire de l’objet chinois encore largement méconnue. Le tout bâti autour d’un solide appareillage critique accompagné d’illustrations de grande qualité. De la mythologie taoïste à la cérémonie du thé, dans le contexte bouddhiste du haut Moyen Âge, sans oublier les traités de médecine ni les rites funéraires, les auteurs, dans une approche très pédagogique, n’ont de cesse qu’ils ne rappellent les usages multiples de ces objets précieux. L’un des incontournables de cet inventaire est la reproduction des masques de bronze de Sanxingdui, datant de l’extrême fin du IIe millénaire avant notre ère, découverts dans les années 1980. Recouverts de feuilles d’or, ils montrent la très grande dextérité de ces anonymes du Sichuan, au sud du fleuve Bleu. Et c’est bien là l’originalité de cette enquête que de ne pas se contenter de privilégier les régions du nord, celles du fleuve Jaune et des premières dynasties impériales. Ainsi, la région de Canton, sous les Yue (IIe siècle avant notre ère), recèle-t-elle aussi des trésors. Son originalité de motifs n’en emprunte pas moins à un imaginaire commun, déjà très répandu à travers ce qui deviendra l’Asie sinisée. « Masque visages » (tao jie) flanqués sur le galbe des ding (« chaudrons ») et dragons ornent bijoux et pendentifs, parfois influencés par cet art des steppes du Xinjiang. C’est dans cet alliage des matériaux (ornements en or sertis de jade ou de lapis-lazuli, gobelets d’argent ornés de chameaux de la Bactriane, etc.) que se dévoile la maîtrise de savoir-faire empruntés parfois aux artisans sogdiens, passeurs culturels entre un monde persan et une Chine alors ouverte à l’Asie centrale. Ce livre savant se lit aussi comme une épopée relatant depuis près d’un demi-siècle des découvertes archéologiques majeures dans une Chine toujours en quête de son passé. 
 

Christian Deydier et Han Wei, Understanding Ancient Chinese Gold and Silver,
Christian Deydier éditions, 224 pages, anglais/chinois, 10 €.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne