Le néo-impressionnisme, des deux côtés de l’Atlantique

Le 05 septembre 2019, par Philippe Dufour

Une série de toiles signées par Émile Bernard, Maurice Denis ou encore Richard Edward Miller illuminaient cette vente bretonne par leurs excellents résultats.

Henri Martin (1860-1943), Le Port de Collioure, huile sur carton, 57 78 cm.
Adjugé : 131 760 

C’est un Méridional qui décrochait la palme lors de cette session : Henri Martin, auteur d’un vibrant Port de Collioure qui n’attirait pas moins de 131 760 €. De 1923 à 1939, l’artiste d’origine toulousaine séjournera régulièrement dans le port roussillonnais et finira par y acquérir une maison. Ce tableau à l’historique impeccable avait été acquis dans les années 1930 par la famille de ses derniers propriétaires. Avec 126 880 €, un Américain amoureux de la France prenait la deuxième place : Richard Edward Miller. Installé à Paris en 1898, il élabore un art inspiré par l’impressionnisme, fréquentant assidûment le cercle des artistes de Giverny. Avant de rentrer aux États-Unis, et d’y devenir le chroniqueur intimiste des vies féminines, comme dans notre Jeune femme au collier. Autre chantre de la femme, Henri Le Sidaner laisse nombre de scènes où elle joue le rôle principal, dans une atmosphère symboliste, à l’image de la toile Marguerite Bouchet en barque, crépuscule, Montreuil-Bellay 1896, qui attirait 76 860 € – l’œuvre est bien répertoriée, par exemple dans l’ouvrage de Yann Farinaux, Le Sidaner (Éditions Sauret, 1989). Mais cette vacation brestoise n’aurait pas été complète sans une ascétique Nature morte aux tomates et oignons d’Émile Bernard, datée 1895. Dans le catalogue raisonné rédigé par Jean-Jacques Luthi et Armand Israël, elle porte le numéro 423. Pour cette composition exécutée par l’artiste au Caire dans son palais de Darb-el-Guenenah, il fallait débourser 54 900 €. Un autre post-impressionniste américain fermait la marche : Guy Rose, lui aussi membre de la colonie des artistes de Giverny, avec L’Arche à Quiberon, dépeinte pour 35 990 €.
 

Richard Edward Miller (1875-1943), Jeune femme au collier, huile sur toile, 73 x 92 cm. Adjugé : 126 880 €
Richard Edward Miller (1875-1943), Jeune femme au collier, huile sur toile, 73 92 cm.
Adjugé : 126 880 

Feu d’artifice pour Henry Moret à Brest

Le 19 septembre 2019, par Philippe Dufour

Ultime retour sur images pour une vacation de l’été 2019, qui présentait plusieurs toiles d’Henry Moret.

Henry Moret (1856-1913), Baie d’Audierne, Finistère , 1910, huile sur toile, 50 61 cm.
Adjugé : 220 820 

La plus séduisante de ces œuvres, Baie d’Audierne, Finistère (reproduite en couverture de La Gazette n° 26, voir l'article Henry Moret : baie d’Audierne, plages de sable fin), à partir d’une estimation maximale de 120 000 €, freinait sa course à 220 820 €. Une très belle enchère pour l’artiste, puisqu’elle se situe parmi ses meilleurs résultats (source Artnet). L’œuvre, d’une technique brillante, a été peinte durant les dernières années de l’artiste, une période au cours de laquelle il fréquente assidûment les rivages du Cap-Sizun. Il revient alors souvent du côté d’Audierne et de la pointe du Raz, en fixant les variations de lumière dans le ciel et les couleurs changeantes des flots. Avec 92 720 €, une autre production de Moret, Pêcheur dans les falaises vers Doélan (65 54 cm), prenait la deuxième place dans la liste des résultats ; elle a été brossée dans les environs immédiats de ce petit port du Finistère, proche du Pouldu, cher à Gauguin et à ses disciples. Signalons encore que le tableau provenait de la galerie Roger Agnus à Paris et était muni (comme tous ses semblables signés par Henry Moret) d’un certificat de Jean-Yves Rolland. Le peintre était aussi l’auteur d’Automne près du Vernisson à Boismorand, dans le Loiret, datée de 1900 (73 60 cm). Délaissant le littoral océanique, il s’attache ici à détailler les charmes saisonniers de la campagne, attirant 61 000 €. Rappelons aussi que Paul Sérusier, autre chantre de la Bretagne éternelle, était de la fête. De sa main, on pouvait emporter, à condition d’avancer 49 410 €, une scène à l’allure médiévale : Trois paysannes et la fée, réalisée à la détrempe sur carton en 1915 (103 64 cm) et référencée par Marcel Guicheteau, dans son Catalogue raisonné Paul Sérusier (volume 1). Pour 14 640 €, on avait aussi Les Elfes (38 63 cm), autre épisode légendaire largement inspiré par les récits bretons.

samedi 20 juillet 2019 - 14:30 - Live
Hôtel des ventes, 26, rue du Château 29200 Brest
Thierry - Lannon & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne