vendredi 22 novembre 2019 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
Plusieurs belles batailles d'enchères devraient ponctuer cette dispersion et il ne faudra pas attendre bien longtemps. Le lot n°2 est ainsi attendu à 100 000/120 000 €. C'est un paysage impressionniste de Camille Pissarro, Le Jardin de Maubuisson à Pontoise (voir avant-première Gazette n° 36, page 18). À sa suite, on surveillera une Nature morte aux pommes d'Émile Bernard de 1892 témoignant de l'influence de Paul Gauguin (80 000/100 000 €), un grand Nu au divan vert (97 x 146 cm) d'André Derain (80 000/120 000 €), des toiles de Jean Puy dont une Tempête à Belle-Ile-en-Mer, 1901 (30 000/40 000 €). De Charles Camoin, un rare Autoportrait , découpé par l'artiste en 1913 puis restauré, est estimé 12 000/15 000 €, d'Henri Lebasque une huile sur carton marouflée sur toile de 1919, L'Ile d'Yeu, fenêtre sur le port pourrait trouver preneur entre 30 000 et 50 000 €. Des paysages de Robert-Antoine Pinchon, Gustave Cariot, Paul Sérusier, Albert Lebourg, Raoul Dufy et Albert Marquet, ainsi qu'une séduisante Maternité de Maria Blanchard (20 000/30 000 €) complètent cette sélection. Sans oublier un ensemble de cinq toiles d'André Lhote provenant de la famille d'Édouard des Courières de 1914 à la fin de la Seconde Guerre, pour lesquelles les estimations oscillent de 20 000/30 000 € à 120 000 €. Articles après-vente
L’Hermitage de Pissarro
Paisible, cette toile récemment découverte chantaitLire la suite
Articles avant-vente
Mise à nu par Derain
André Derain nous livre sa version personnelle duLire la suite
Les rythmes colorés d’André Lhote
Conservées par la famille d’Édouard des Courières,Lire la suite
Pissarro, une bonne nature
À l’Hermitage près de Pontoise, où il séjourne deLire la suite
75 Résultats