Panorama (avant-vente)

Estampillé Joseph Stockel

Ce meuble de Joseph Stockel combinant les fonctions de secrétaire et de commode représente un bel exemple du mobilier Louis XVI.


Bel exemple du mobilier Louis XVI, ce meuble combine les fonctions de secrétaire et de commode. En acajou et placage d’acajou, il présente un tiroir à face pliante découvrant une écritoire, un petit tiroir écritoire, deux tiroirs et une porte latérale (88 100,5 57 cm). Il est annoncé à 3 000/4 000 € à Saumur, mercredi 23 septembre (Ivoire - Deloys - de la Perraudière/d’Oysonville OVV). Joseph Stockel (1743-1802) reçut ses lettres de maitrise en 1775 et s’installa rue des Fossés-du-Temple ; son travail se distingue par une grande minutie, sa maîtrise des mécanismes et ses beaux placages jamais entravés par des décorations superfétatoires.

Agenda
Wladyslaw Slewinski quitte la Pologne pour la France en 1888. Arrivé à Paris, il intègre l'académie Julian puis celle de Colarossi. La rencontre avec Paul Gauguin en 1889 et ses séjours en Bretagne, au Pouldu, auront un fort impact sur sa peinture — il s'installera d'ailleurs à Pont-Aven en 1910. Cet artiste aux œuvres marquées par le synthétisme et aux couleurs sombres mais à la symbolique forte sera représenté ici par une toile datée vers 1889, Pont à Quimperlé (12 000/15 000 €). À ses côtés aux cimaises seront accrochés notamment un Portrait de Mme Hélène Ferry sur son sofa, d'Henry Caro-Delvaille (5 000/6 000 €), et une Vue d'une rue de Ghetna animée de personnages d'Antoine Gadan (2 500/3 500 €). On remarquera par ailleurs un miroir sorcière en talosel de Line Vautrin (5 000/8 000 €) et, parmi les nombreux meubles anciens, un secrétaire commode estampillé Stockel en acajou (3 000/4 000 €). 
mercredi 23 septembre 2020 - 14:15
Saumur - 2, rue Dupetit-Thouars - 49400
Ivoire - Deloys - de la Perraudière / d’Oysonville
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne