Panorama (avant-vente)

Chronographe d’avant-guerre

Si d’autres montres Omega seront proposées à l’occasion d’une dispersion horlogère présentée à Neuilly, le mardi 21 juillet (Aguttes OVV), à l’image d’un chronographe des années 1930 ou d’une Speedmaster produite vers 1962 (autour de 16 000 € chacun), ce modèle séduira par l’originalité de son cadran de cuivre contrastant avec un boîtier en acier (diam. 3,7 cm), prolongé par un bracelet de type «Bonklip». Fabriqué vers 1940, et portant la référence 2393, cette pièce est aujourd’hui une rareté sur le marché. Malgré son âge, son mouvement mécanique à remontage manuel, motorisé par le calibre 33,3 d’origine Lemania, n’a rien perdu de sa fiabilité.
Estimation : 10 000/20 000 

Agenda

La variété sera de mise lors de ce spécial horlogerie, de la pendulette en forme de lyre fabriquée par Duchêne fils vers 1850, ornée d’un décor émaillé de sujets antiques (7 000/10 000 €), à la montre en forme de bague imaginée par Georges Achard et fils à Genève, dont le boîtier en or est serti de rubis (3 500/4 000 €). Les Rolex seront comme toujours en vedette. S’il faudra prévoir quelque 90 000 € pour une Rolex GMT Master calibre 1066 à bracelet oyster, une rare « submariner » 6205, qui n’a figuré au catalogue de la marque qu’entre 1954 et 1955, sera proposée autour de 40 000 €. La maison Omega sera également très bien représentée. Son chronographe des années 1940 sera remarqué pour sa rareté, sa fiabilité et son esthétique : il dispose du calibre 33.3 d’origine Lemania, et présente un cadran en cuivre particulièrement séduisant (10 000/12 000 €).

mardi 21 juillet 2020 - 14:30 - Live
Neuilly-sur-Seine - Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200
Aguttes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne