facebook
Gazette Drouot logo print

Des diamants pour une peluche

Le 08 décembre 2021, par Sophie Reyssat

Ce bijou articulé évoque le tendre ourson passé à la postérité sous le nom de Teddy Bear.

Des diamants pour une peluche
Travail français, pendentif Teddy transformable en broche, représentant un ourson entièrement articulé pavé de diamants jaunes et blancs taille brillant et de trois saphirs cabochon, monture en or jaune, poinçon de maître aux initiales «C» et «F», atelier Cristofol Frères, 4,5 3,3 cm, poids brut 33,90 g.
Estimation : 50 000/70 000 

Broche en or ciselé à l’image d’un canard en vol, figurant une abeille au corps de perles et aux ailes diamants, ou même un rhinocéros d’or gris dont la panse est composée d’une dumortiérite bleue, mais aussi bracelet jonc terminé par deux têtes de tigres… l’inspiration animalière est foisonnante chez les joailliers. Si ces pièces seront accessibles dans une fourchette de 600 à 5 000 €, il faudra prévoir autour de 60 000 € pour cet ourson au pelage de diamants, blancs pour la truffe et les coussinets, et jaunes pour le reste du corps. Cette pièce de charme est en effet entièrement articulée, et qui plus est transformable à l’envi en broche ou en pendentif. Loin de ressembler au plantigrade de nos forêts, l’animal est plus près de la peluche connue sous le nom de Teddy Bear. L’histoire de cette dernière est digne d’un conte de Noël. Elle tient en effet son nom de celui de Théodore Roosevelt, du président des États-Unis. Ce passionné de chasse refusa de tirer sur un ourson que son entourage avait attaché à un arbre pour lui faire plaisir, après une battue d’où il était rentré bredouille. Largement médiatisée, l’affaire inspira un fabricant de jouets new-yorkais, qui créa une peluche baptisée Teddy en mémoire de l’événement. Au même moment, en Allemagne, Margaret Steiff imaginait un ours de feutre et de laine tout aussi séduisant. Ce bijou prouve que son aura ne s’est jamais démentie depuis 1902.

Agenda

Le dimanche 12, les bijoux seront dispersés en deux temps, en débutant à 10 h 30 avec des pièces du XIXe siècle et de beaux clips de revers arts déco, une paire dont le jade est sculpté d’un décor végétal et bordé d’une ligne d’onyx et diamants alternés (6 000/10 000 €), une autre évoquant des ailes parées de diamants et soulignées de saphirs (12 000/18 000 €). Plus de 300 parures enchaîneront à 14 h 30, emmenées par un collier « amour » de Cartier, ainsi nommé en raison de ses cœurs de diamants retenant une perle de 20,96 ct en pampille (50 000/80 000 €). Le charme opérera également avec un ourson entièrement articulé, au pelage de diamants jaunes et blancs, avec des yeux et une truffe de saphirs. Réalisé par l’atelier Cristofol Frères, il peut se porter en pendentif ou en broche (50 000/70 000 €). Il sera également possible de fleurir un corsage avec une broche de Marchak illustrant en diamants la floraison du marronnier, sous de larges feuilles de patte de verre (autour de 7 000 €).

Bijoux
dimanche 12 décembre 2021 - 10:30 (CET) - Live
9-11, rue Royale - 77300 Fontainebleau
Osenat
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot