Gazette Drouot logo print

Un paravent laqué de Lê Quoc Loc

Publié le , par Claire Papon

Les ventes d’arts du Vietnam se suivent mais se ressemblent-elles ? Tout au moins pour les laques de Lê Quoc Loc dont un paravent prend le chemin des enchères…

Lê Quoc Loc (1918-1987), Paysage de Phnom Penh, 1943, paravent à huit feuilles en... Un paravent laqué de Lê Quoc Loc
Lê Quoc Loc (1918-1987), Paysage de Phnom Penh, 1943, paravent à huit feuilles en bois à décor polychrome laqué et en léger relief, 199 400 cm. Estimation : 200 000/300 000 Adjugé : 1 222 000 €

Et de trois ! Le 4 mai dernier, une Vue d’un village datée 1947 était disputée jusqu’à 260 000 €, et faisait suite aux 357 500 € d’un Paysage de village obtenus quelques mois plus tôt (3 novembre 2020) sous le marteau de la même maison de ventes. Les planètes semblent être alignées pour les œuvres de ce laqueur né dans la province de Huang Yen, sur la rive gauche du fleuve Rouge, issu de l’École des beaux-arts de l’Indochine et membre du Vietminh durant la guerre d’indépendance. Aux forêts de bambous et de bananiers laissant apparaître des pagodes dans une palette d’or – symbole de spiritualité et de bonheur – et de rouge – signe de chaleur et de vie –, l’artiste préfère ici le thème de Phnom Penh,  un sujet apparu à la demande du roi du Cambodge Norodom Sihanouk en 1943. La quiétude émanant de ce paysage majestueux pourrait susciter bien des convoitises chez les acheteurs, vietnamiens notamment… L’attention se porte également sur la perspective, où se succèdent bonzes en prière, bénissant des jeunes femmes, se promenant ou conversant, végétation luxuriante et ciel enflammé duquel émergent des stupas, dont l’un laisse deviner des visages du Bouddha. Ce paravent a appartenu à la famille Kraemer. Installée à Hanoï à la fin du XIXe siècle, elle compte parmi ses représentants Henri, greffier au tribunal militaire de Hanoï, et son épouse Nguyen Thi Lai, commerçante en or et en opium, à une époque où ce dernier était toléré. Le couple fait l’acquisition de ce paravent auprès de Lê Quoc Loc, et le rapporte en 1953 quand il quitte l’Indochine pour Perpignan puis pour la Côte basque. Notre composition pourrait retrouver son pays d’origine…
 

Agenda

Deux moments forts devraient ponctuer cette dispersion thématique : un paravent de Lê Quoc Loc de 1943, Phnom Penh et un Portrait de jeune femme à l'aquarelle par Pham Hau. Le premier est espéré entre 200 000 et 300 000 €, le second autour de 40 000/60 000 €.

jeudi 21 octobre 2021 - 14:00 (CEST) - Live
3, rue Rossini - 75009 Paris
Millon
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot