Vu par Bernard Buffet, le spectacle est terminé

Le 06 novembre 2019, par Caroline Legrand

Les clowns tristes demeurent l’un des thèmes fétiches de Bernard Buffet mais aussi l’un des plus prisés des collectionneurs. Une vision à la fois humaniste et désespérée.

Bernard Buffet (1928-1999), Tête de clown, 1989, huile sur toile, 100 73 cm.
Estimation : 180 000/250 000 

Son visage émacié maquillé de blanc se détache du fond sombre de la toile ; à son costume jaune rayé répond sa coiffure improbable en ailettes rousses. Le regard semble vide, d’un bleu profond, et la bouche est close. Le clown a fini de rire. Bernard Buffet apprécie particulièrement le monde du spectacle, que ce soit la corrida, le cirque ou le théâtre japonais. Mais le peintre nous fait voir l’envers du décor, la véritable personnalité des acteurs, qui ne sont, finalement, que des hommes. Sous le maquillage se trouve un être désabusé, qui camoufle sa tristesse sous son costume... le temps d’une représentation. Une fois le rideau tombé, l’amuseur redevient un être humain, comme nous tous. Au fond, cette vision n’est-elle pas réconfortante pour tous ceux qui culpabiliseraient de se sentir mal ? Ceux qui exhibent leur joie ne seraient-ils pas des simulateurs ? Toute l’ambiguïté du travail de Bernard Buffet transparaît dans ses portraits de clowns. Apparu dans son œuvre peinte dès 1956, ce thème succède aux paysages, aux scènes d’intérieur misérabilistes et à la série sur les «Horreurs de la guerre». Conservant toujours le même traitement des figures, étirées à l’extrême et schématisées par des traits noirs, il les décrit en adjoignant pour la première fois la couleur à son œuvre. Le peintre, en 1968, a publié Mon cirque, un important ouvrage entièrement consacré à cet univers. Avec ses belles dimensions (un mètre de hauteur), cette Tête de clown pourrait bien rejoindre les plus belles enchères de l’artiste, à l’image d’une autre Tête de clown, de 1961, de taille similaire, adjugée à 753 000 € le 18 octobre 2018 chez Sotheby’s Paris.

samedi 16 novembre 2019 - 14:00
Nice - 50, rue Gioffredo - 06000
Hôtel des Ventes Nice Riviéra
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne