Lot n° 46

DICKENS CHARLES (1812-1870)

Vente terminée
L.A.S. « Charles Dickens », Londres 1er septembre 1842, à Thomas C. GRATTAN, consul britannique à Boston ; 1 page in-4, adresse avec cachet de cire rouge et marques postales ; en anglais ; sous chemise demi-maroquin vert.
Au retour de son voyage en Amérique, Dickens maudit l’impôt sur lerevenu, et parle du droit d’auteur.
[Thomas Colley GRATTAN (1792-1864), écrivain et romancier irlandais, était consul britannique à Boston. Accueilli avec enthousiasme et fêté comme un héros lors de son premier voyage en Amérique, à Boston et New York, Dickens, qui était accompagné de sa femme, ne tarda pas à être irrité contre les Américains, qui ne reconnaissaient pas le droit d’auteur, et gagnaient des fortunes avec ses livres sans qu’il touche la moindre somme. Il revient en Angleterre alors que Sir Robert Peel vient de créer un impôt sur les revenus dépassant 150 livres par an. Il évoque dans sa lettre le ténor anglais John BRAHAM (1774-1856), qui faisait alors une tournée en Amérique, et l’éditeur anglais Thomas LONGMAN (1771-1842), qui a publié de nombreux auteurs (Walter Scott, Coleridge, Wordsworth, etc., d’où la réflexion sardonique de Dickens sur sa collection.]
Il avai reçu un mot aimable de Grattan avant de quitter l’Amérique, et le rassure qu’ils se portent bien tous les deux… Tout le monde maudit l’impôt sur le revenu, sauf les hommes à qui cela donne une position ; il n’y a rien d’autre de nouveau dans cet hémisphère. Il a suivi la question sur la protection internationale du droit d’auteur, et il se plaint qu’on a contrefait une lettre en y apposant sa signature dans les journaux américains – ce qui ne le surprend pas le moins du monde. Ce serait plutôt une once d’honnêteté ou un peu de bon sens de leur part qui l’étonnerait. Il charge Grattan de saluer Braham de sa part, quand il le verra... Le plus vieux des Longman vient juste de mourir. Il est tombé de son cheval et ne s’en est jamais remis. Dickens ne sais pas à qui il a légué sa précieuse collection de crânes d’auteurs...
 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente