Vases vietnamiens des XVe-XVIe siècles en grès

Le 17 juin 2021, par Anne Doridou-Heim

Des statuettes chinoises d’immortels taoïstes et des vases en grès du berceau de la céramique vietnamienne sont deux illustrations de la ferveur religieuse.

Vietnam, Bat Trang, XVe-XVIe siècle. Paire de grands vases d’autel ou de temple en grès porcelaineux gris clair de forme balustre, décor moulé en léger relief de dragons stylisés, h. 48 cm.
Adjugé : 57 960 

Jeu égal à 57 960 € pour l’ensemble de quatre statuettes en bronze figurant des immortels taoïstes (voir l'article Quatre immortels sur huit de fin de l’époque Ming page 47 de la Gazette n° 22), fondues en Chine à la fin de l’époque Ming (XVIIe siècle), et cette paire de grands vases d’autel ou de temple en grès, cuits au Vietnam dans les fours de Bat Trang au XVe ou XVIe siècle. Si le résultat des premières était attendu, celui des seconds est plus surprenant. Pourtant, il faut reconnaître que l’on croise très peu de céramiques de la dynastie des Lê postérieurs (1428-1788) et des ateliers situés dans ce village aux portes de Hanoï. De plus, ces vases ont été acquis dans les années 1980 à la galerie Jacques Barrère, un lieu qui sonne comme un référence. L’histoire de la céramique vietnamienne est aussi ancienne que celle de sa civilisation, mais il faut attendre la dynastie des Ly (1010-1225), lorsque l’indépendance est enfin reconquise après des siècles de domination chinoise, pour qu'elle affirme son identité. Au XVe siècle, des potiers s’installent dans le petit village de Bat Trang, idéalement situé sur la voie du fleuve Rouge. Depuis, de nombreux grands vases destinés à orner les temples bouddhistes ont vu le jour et aujourd’hui encore, la tradition perdure.

mercredi 09 juin 2021 - 13:30 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Thierry de Maigret
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne