Gazette Drouot logo print

Sous les amandiers fleuris de la route de Cailhau

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 24 juillet 2020 - 17:00 (CEST) - 60, avenue Eugène-Félix - 83530 Saint-Raphaël

À Saint-Raphaël, des postimpressionnistes très authentiques ont occupé le devant de la scène, qu’ils se nomment Achille Laugé ou Victor Charreton.

Achille Laugé (1861-1944), Les Amandiers en fleur, route de Cailhau, 1909, huile... Sous les amandiers fleuris de la route de Cailhau
Achille Laugé (1861-1944), Les Amandiers en fleur, route de Cailhau, 1909, huile sur toile, 54 73 cm.
Adjugé : 200 000 

Particulièrement séduisant, tant par son sujet lumineux que par sa savante composition en perspective, le tableau du peintre d’origine audoise connaissait une belle victoire en s’envolant à 200 000 €, dans la fourchette haute pour une œuvre de cette période (source : Artnet). C’est en 1909 qu’Achille Laugé a brossé cette variante de son sujet préféré – un chemin rural proche de sa demeure –, décliné sous tous les éclairages et à toute saison. Ici, sa touche se libère des contraintes du pur pointillisme pour exalter la couleur et traduire la douceur printanière. Les Amandiers en fleurs, route de Cailhau (54 73 cm), estimés 30 000/40 000 €, ont donc fait l’objet d’une mémorable bataille d’enchères avant d’être adjugés à un collectionneur privé français. On pouvait ensuite se consoler avec une toile d’un autre postimpressionniste de grand talent, Victor Charreton, fixant La Tour fondue (73 92 cm) ; figurant dans le catalogue raisonné rédigé par Robert Chatin (1995), l’œuvre a été cédée pour 11 500 €. Un lot plus mystérieux lui succédait : les Dix Recettes d’immortalité de Salvador Dalí, soit une valise-sculpture contenant onze gravures signées (une eau-forte, des pointes-sèches et héliogravures), certaines en couleurs ou dépliantes, chacune dans sa pochette et toutes sur le thème de l’immortalité. Édité chez Audouin et Descharnes, à la date du 15 mai 1973, et sous emboîtage en Plexiglas (39 57,5 cm), ce tirage limité (n° 164/210) changeait de mains pour 7 750 €. La peinture ancienne n’était pas oubliée, grâce à un tableau attribué au Florentin Francesco Morandini, dit Il Poppi, et représentant La Sainte Famille (115 85 cm), qui devait être décrochée contre 23 750 €.

vendredi 24 juillet 2020 - 17:00 (CEST) - Live
60, avenue Eugène-Félix - 83530 Saint-Raphaël
Var Enchères - Arnaud Yvos
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne