Gazette Drouot logo print

Ronald Feldman, galeriste engagé

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

La galerie Ronald Feldman Fine Arts annonçait mi-janvier, sur ses réseaux sociaux, le décès de son fondateur survenu le 20 décembre dernier, à l’âge de 84 ans.

© NEILSON BARNARD Ronald Feldman, galeriste engagé
© NEILSON BARNARD

Après une carrière d’avocat d’affaires, Ronald Feldman ouvre sa galerie en 1971 au East 74th Street, avant de déménager à Soho en 1982, à son adresse actuelle. En 1972, la galerie Feldman accueillait la première exposition personnelle de Hannah Wilke. Deux ans plus tard, l’homme convainc Joseph Beuys de venir aux États-Unis, où il refusait de se rendre en protestation contre la guerre du Vietnam. Le galeriste l’accompagne lors de sa célèbre tournée de conférences de dix jours intitulée «Energy Plan for the Western Man». Ronald Feldman était un homme politiquement actif, manifestant un intérêt pour les artistes engagés bien avant ses collègues, ce qui lui valut, dans les années 1990, d’être nommé au Conseil national des arts par Bill Clinton. Il avait, ces mêmes années, enrôlé des artistes comme Jenny Holzer et Cindy Sherman, pour soutenir les candidats en faveur de la création et de la liberté d’expression. Feldman s’était retiré de la galerie en 2019, après cinquante ans à sa tête, laissant la place à son fils, Mark.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne