facebook
Gazette Drouot logo print

Les cloches du Cambodge

Le 28 octobre 2021, par Vincent Noce

Les cloches du Cambodge
© Triade bouddhique du Muse?e national du Cambodge

Le musée de Denver a annoncé la prochaine restitution au Cambodge de trois sculptures khmères et d’une cloche en bronze qu’il avait obtenues du marchand Douglas Latchford. Il a résisté presque une décennie, mais le coup de projecteur donné par l’enquête des Pandora Papers a eu raison de sa résistance. L’institution entretenait une relation spéciale avec Latchford – aventurier britannique basé à Bangkok, disparu l’année dernière – via la spécialiste Emma Bunker, qui a rédigé avec lui trois ouvrages sur l’art khmer. Emma Bunker, décédée en février dernier, était bien placée pour faciliter les transactions de son ami puisqu’elle travaillait au musée comme consultante. Il lui arrivait de prêter la main à de fausses provenances. Choisie comme experte par Sotheby’s, elle s’était évertuée à faire vendre aux enchères en 2011 une statue de guerrier, dont elle savait pertinemment qu’elle avait été volée dans les ruines de l’éphémère capitale du royaume khmer sur le site de Koh Ker. L’œuvre dut être restituée, au vu des preuves apportées par les Cambodgiens. Le Metropolitan Museum de New York, les musées de Cleveland et Dallas ou la collection Norton Simon de Pasadena furent forcés de rendre d’autres effigies du même groupe statuaire, identifié par un chercheur de l’École française d’Extrême-Orient, Éric Bourdonneau. L’implication de Latchford dans deux trusts à Jersey vient confirmer les soupçons des spécialistes, qui se doutaient bien que nombre de très belles pièces inédites publiées par les deux auteurs sous le nom de Skanda Trust étaient en fait sa propriété. Il n’y a cependant pas de précision sur l’importance des actifs financiers détenus par ce groupement de Jersey (on remarquera au passage que ni la France ni la Commission européenne ne portent autant d’intérêt à son rôle comme place financière occulte qu’aux droits de prise des pêcheurs français).

Pour Éric Bourdonneau, chercheur français, «la liste d’attente est longue», des sculptures khmères pillées que devraient restituer les musées internationaux

Quand il a inculpé Latchford pour trafic d’art en 2019, le parquet de New York s’est engagé à récupérer non seulement les œuvres dispersées dans les collections américaines, mais aussi le fruit des transactions illicites. Le feuilleton est donc loin d’être terminé, même si la fille du marchand a annoncé qu’elle renonçait à la collection khmère pour la rendre au Cambodge. 43 œuvres provenant de son père ou de ses associés se trouvent encore dans dix musées dans le monde. Pour Éric Bourdonneau, «la liste d’attente est longue». Dans un article paru l’an dernier dans Liber Amicorum, le chercheur déplore «la persistance des pratiques anciennes» de dérobade et de dissimulation, contredisant les «déclarations de bonnes intentions». À ses yeux, les pilleurs et trafiquants n’ont rien fait pour «protéger le patrimoine khmer». Ils l’ont au contraire systématiquement détruit, décapitant les statues et attaquant les reliefs au burin. Parmi plusieurs exemples parlants, l’auteur cite une statue de Shiva dansant d’un temple de Koh Ker, «l’une des sculptures les plus remarquables de l’histoire khmère». C’était la seule connue faisant figurer le dieu en train de danser avec à la fois dix bras et cinq têtes. La statue d’environ 3 mètres de haut a été brisée il y a plusieurs siècles, mais les fragments sont restés intacts jusqu’au XXe siècle. Des pillards ont entaillé le buste pour en retirer les visages érodés. La statue est affreusement mutilée, une «destruction laborieuse, un acharnement un peu vain» pour «un butin assez maigre». Dans le même registre, un représentant du Cambodge a rappelé que la cloche antique offerte par Latchford au musée de Denver correspondrait à un groupe de douze cloches pillées au nord de Phnom Penh et dispersées de par le monde. Elles devaient servir à appeler au combat, chacune faisant entendre un son différent, un héritage aujourd’hui perdu.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne