Gazette Drouot logo print

Le néoclassique de Roentgen

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 18 septembre 2019 - 11:00 (CEST) - Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009

Un bureau à cylindre de David Roentgen invite à remonter le mécanisme bien huilé de ce grand ébéniste européen.

David Roentgen (1743-1807), vers 1785, bureau cylindre en acajou et placage d’acajou... Le néoclassique de Roentgen
David Roentgen (1743-1807), vers 1785, bureau cylindre en acajou et placage d’acajou découvrant trois niches, des tablettes et des tiroirs, cinq tiroirs en ceinture, pieds gaine terminés par une olive, 113 122,5 77 cm.
Adjugé : 130 000 


La Gazette no 30 du 13 septembre vous en apprenait un peu plus sur le parcours de David Roentgen (1743-1807), un ébéniste allemand particulièrement apprécié des cours d’Europe pour ses meubles aux marqueteries virtuoses ou en acajou aux finitions impeccables, ainsi que pour leurs mécanismes parfaitement huilés, réalisés en association avec le réputé horloger Pierre Kintzing (1745-1816). Deux de ses productions se trouvaient dans cette vacation : une table d’architecte, dépliée à 50 700 €, et cet imposant bureau cylindre, honoré de 130 000 €. Il faut dire que si de certains de ses compatriotes, Roentgen ne possède pas la légèreté, la majesté de ses meubles en acajou le fait appartenir aux grands créateurs de cette fin de XVIIIe siècle. Sa production néoclassique, celle des années précédant 1789, offre un superbe travail d’ébénisterie. La Révolution française le ruinera, le privant dans un premier temps de la plus grande partie de sa clientèle, avant que ses biens ne soient saisis et ses ateliers pillés. Il poursuivra ses activités à Neuwied, mais essentiellement à destination du marché germanique.
 

mercredi 18 septembre 2019 - 11:00 (CEST) - Live
Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009
Daguerre
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne