facebook
Gazette Drouot logo print

Lalanne, Volti et Haguenauer

Le 30 septembre 2021, par Philippe Dufour

Sous la main de Lalanne, Volti et Haguenauer, le métal se prête à tous les désirs pour en faire de véritables poèmes, parfois oniriques, toujours sensuels.

Lalanne, Volti et Haguenauer
Claude Lalanne (1925-2019), Pomme-bouche, 1988, sculpture en bronze doré mat et brillant, signée et numérotée 180/250 dessous, édition Artcurial, 14 12,5 12 cm. M.Tellier.
Adjugé : 57 500 

La première place revenait à l’inventrice d’un univers fantastique où les objets inanimés se mettent à parler… De Claude Lalanne, on cueillait sa fameuse Pomme-bouche, une sculpture en bronze doré de 1988, à 57 500 €. Présentant un subtil rendu mat et brillant, le fruit insolite (14 12,5 12 cm) est une édition Artcurial signée et numérotée 180/250. Antoniucci Voltigero – alias Volti –, lui, n’a cessé de magnifier les courbes féminines, comme l’atteste, une fois de plus, un grand et volumineux nu de bronze intitulé Les Pensées. Il s’agit d’une première fonte (57 44 44 cm) à la patine brun-noir, signée «Volti» et numérotée «HC 2/2» sur la hanche gauche ; à cela s’ajoute la signature du fondeur J. Capelli sur le côté. Tant de force ne pouvait qu’attirer le beau score de 38 750 €. Lui succédait le sculpteur autrichien Karl Haguenauer ; marqué par l’art déco dans sa première période, il produira dans l’après-guerre toute une série d’objets utilitaires ou décoratifs prenant pour thème la femme africaine. À l’image du bronze Femme girafe, une porteuse d’eau, qu’on lui a attribué ici et qui a remporté 8 500 €. L’artefact arbore une double patine vert antique et bronze doré, alors que, posé sur la tête, un vase coiffé d’une coupelle, servant de réflecteur pour recevoir une ampoule, rappelle que l’objet est un lampadaire (h. 180,5 cm). Pour le même prix, il était possible d’emporter un autre bronze, une Tête de femme… Fonte posthume d’après Amadeo Modigliani (55,5 15,5 12 cm), ce visage caractéristique est à patine brune, signé sur le côté gauche et numéroté «HC 2/4», avec cachet de fondeur « C. Valsuani cire perdue». En revanche, La Petite Châtelaine de Camille Claudel a été retirée de la vente, et la Table de la Liberté n’a pas encore trouvé preneur (voir l'article Une table commémorant la libération de la France par les forces alliées de la Gazette, n° 32, pages 30).

bijoux, montres, art d'Asie, sculptures, bronzes, tableaux, mobilier et objets d'art, verreries, arts décoratifs du XXe
dimanche 26 septembre 2021 - 14:00 (CEST) - Live
4, avenue Bourbon - 60500 Chantilly
Hôtel des Ventes de Chantilly Oise enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne