Gazette Drouot logo print

Henri Martin dans les reflets de Venise

Résultat 125 136 EUR
Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 19 février 2023 - 14:00 (CET) - 2, rue du Docteur-Leray - 95880 Enghien-les-Bains

Annoncée par une Vierge souabe du XVIe siècle, la Sérénissime prenait la lumière du soir sous le pinceau pointilliste d’Henri Martin.

Henri Martin (1860-1943), Canal à Venise, huile sur carton cloué sur panneau, 72 x 48... Henri Martin dans les reflets de Venise
Henri Martin (1860-1943), Canal à Venise, huile sur carton cloué sur panneau, 72 48,8 cm.
Adjugé :125 136 

Provenant par succession d’une collection de la région parisienne, une huile d’Henri Martin jouait de ses vibrations colorées pour s’emparer d’un résultat de 125 136 €. Si elles sont moins nombreuses que ses vues de la Garonne et du Lot, celles de Venise méritent d’être observées car elles prennent tout autant leur part dans son travail aux touches audacieuses et ses recherches sur la lumière. La lagune, ses palais, ses églises, ses canaux, sont un vivier inépuisable pour ce Toulousain qui découvre la cité des Doges en 1885 – à la faveur d’une bourse de voyage – et qui y reviendra à plusieurs reprises, particulièrement à la fin de la décennie 1900, atteignant là une vraie maturité. Cette huile sur carton cloué sur panneau en atteste. Pour elle, il a employé les chaudes tonalités du soir (voir l'article Henri Martin sous le charme de Venise de la Gazette n° 6, page 40) : les palais se dissolvent dans l’eau aux reflets d’or du canal, charme et poésie agissent de pair. Lors du même après-midi, une Vierge de l’Annonciation (67 41 30 cm) en tilleul, sculptée à Ulm à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle, était extraite de sa prière à 26 544 €. Polychromée et dorée, la sainte figure est fixée à genoux devant un pupitre sur lequel est ouvert un livre, levant les mains dans une attitude de surprise. Avec son visage aux traits fins, son front bombé, sa bouche menue, son petit menton rond, sa lourde chevelure et les épais drapés de sa robe, elle possède les canons esthétiques des productions du sud de l’Allemagne, plus précisément de l’école souabe. Cette région a été particulièrement active au tournant du XVIe siècle – on peut même parler d’un âge d’or –, les artisans travaillant le bois de tilleul et l’évidant pour donner forme à des œuvres d’une grande expressivité. La Souabe était sensiblement croyante : cette ferveur explique certainement la finesse dans l’exécution des sculpteurs et leur volonté de mettre en avant l’humain avec toute la gamme de ses émotions, loin des images normées et figées dans la dévotion.

dimanche 19 février 2023 - 14:00 (CET) - Live
2, rue du Docteur-Leray - 95880 Enghien-les-Bains
Goxe - Belaisch - Hôtel des ventes d'Enghien
Lire les articles liés à la vente
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne