Gérard Fromanger. « Annoncez la couleur ! » à Caen

Le 29 septembre 2020, par Harry Kampianne
Gérard Fromanger (né en 1939), Florence rue d’Orchamps, série « Splendeurs », 1975, huile sur toile, galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris.
© Jean-Louis Losi

Gérard Fromanger est un stratège de la couleur, ou plus exactement, selon l’artiste lui-même, « de la décomposition chromatique de la lumière », et cela depuis une soixantaine d’années. Une carrière résumée en autant d’œuvres qu’Emmanuelle Delapierre, directrice du musée, et Claude Guibert, critique d’art et cinéaste, ont rassemblées par séries, et non selon une stricte chronologie. Même si le parcours débute avec Le soleil inonde ma toile (1966) et la série de sérigraphies Album Le Rouge (1968-1970), il ne fait que confirmer le socle sur lequel s’est construite son œuvre : la couleur et le pouvoir de la rue. « La rue et les gens sont entrés dans mes tableaux », dit-il. Pour ce pilier de la figuration narrative, il y a d’abord l’incontournable nécessité de s’impliquer dans son époque par le biais de thématiques ancrées dans une société en perpétuel mouvement. « Je suis dans le monde, dit-il, pas devant le monde. » Un positionnement visible dans ses séries comme Batailles, avec sa toile monumentale conçue sur le modèle du Mémorial des vétérans du Vietnam à Washington, mais où le peintre inscrit en lettres blanches les noms de six cent soixante artistes morts, de toutes générations et origines confondues ; Quadrichromies, axées sur les paysages (Paris-Bastille ou le somptueux Bleu, paysage toscan; ou encore Le cœur fait ce qu’il veut, sur son rapport au médical, suite à son hospitalisation pour un infarctus. Gérard Fromanger, c’est aussi ce jeu d’allers-retours entre la peinture et la photographie, qu’il « chromatise » avec ses foules de silhouettes. Toute l’exposition démontre à quel point il faut, selon lui, « révolutionner la peinture avant de peindre la révolution. La peinture doit gagner ».

Musée des beaux-arts,
Le Château, Caen (14), tél 
: 02 31 30 47 70.
Jusqu’au 3 janvier 2021.
www.mba.caen.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne