Fondation Henri Cartier-Bresson : Chine 1948-49/1958

Le 26 novembre 2019, par Sophie Bernard
Henri Cartier-Bresson, Un visiteur de la Cité interdite, Pékin, décembre 1948.
© Fondation Henri Cartier-Bresson/Magnum Photos

Cette exposition d’envergure, occupant l’intégralité de l’espace inauguré il y a un an, réunit plus de cent cinquante clichés réalisés en Chine, dont de nombreux tirages d’époque ou datant des années 1970. Novembre 1948 : Henri Cartier-Bresson  cofondateur de l’agence Photo Magnum l’année précédente  se rend en Chine, afin d’effectuer un reportage pour Life. Parti pour deux semaines, il y reste dix mois : entretemps, les troupes maoïstes ont gagné du terrain et le père de «l’instant décisif» est là au bon moment ! Il y retournera pour le dixième anniversaire de l’installation du régime communiste. Fruit d’un long travail d’étude effectué dans les archives du photographe par Michel Frizot, historien de la photographie, et Ying-Lung Su, commissaire d’exposition indépendant taiwanais, «Chine 1948-49/1958» propose un parcours chronologique alternant icônes comme Gold Rush, de 1948  et images inédites. On y découvre deux Cartier-Bresson : le témoin de l’actualité brûlante s’attachant à raconter les faits, et l’aventurier qui explore les terres lointaines et inaccessibles pour le commun des mortels, qui ne voyage pas encore et les découvre via la presse. Ce que montre l’exposition au travers des magazines originaux issus de la collection de Cartier-Bresson, conservée par la Fondation, et des exemplaires de Paris Match, The Queen ou encore Life, reproduits au format de papier peint.

Fondation Henri Cartier-Bresson,
79, rue des Archives, Paris IIIe, tél. : 01 40 61 50 50.
Jusqu’au 2 février 2020.
www.henricartierbresson.org
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne