Gazette Drouot logo print

La nuit américaine selon Weegee à la Fondation Henri Cartier-Bresson

Publié le , par Sophie Bernard
C’est non pas un mais plusieurs autoportraits, le montrant cigare aux lèvres et appareil photo en main, qui introduisent la visite. Le ton est donné et le décor planté grâce à des cimaises bleu nuit : évidemment, Weegee opérait principalement à l’heure du crime. La Fondation Henri Cartier-Bresson met à l’honneur ce reporter...
Arthur Fellig dit Weegee (1899-1968), La Critique, 22 novembre 1942.© International... La nuit américaine selon Weegee à la Fondation Henri Cartier-Bresson
Arthur Fellig dit Weegee (1899-1968), La Critique, 22 novembre 1942.
© International Center of Photography - Collection Friedsam
C’est non pas un mais plusieurs autoportraits, le montrant cigare aux lèvres et appareil photo en main, qui introduisent la visite. Le ton est donné et le décor planté grâce à des cimaises bleu nuit  : évidemment, Weegee opérait principalement à l’heure du crime. La Fondation Henri Cartier-Bresson met à l’honneur ce reporter…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous