facebook
Gazette Drouot logo print

Icône art déco

Le 11 juillet 2019, par Sophie Reyssat

Cet Ours polaire de François Pompon établit le record mondial pour un modèle en pierre de Lens.

Icône art déco
François Pompon (1855-1933), Ours polaire, exemplaire n° 1 en pierre de Lens, 1925, d’après le modèle de 1922, 25 45 12 cm.
Adjugé : 454 000 

Si les spécialistes d’armes et de véhicules de collection se félicitaient d’un résultat à 3 930 € pour une carabine express browning, et à 10 868 € pour une Peugeot 402 B de 1939, le succès de cet Ours polaire de François Pompon, raisonnablement estimé autour de 100 000 € (voir l'article Icône de Pompon de la Gazette n° 26, page 67), est sans commune mesure. Deux personnes en salle et cinq téléphones étaient en lice pour apprivoiser la bête, qui atteignait un résultat à près du quadruple des attentes. Acquis par un collectionneur privé, le plantigrade obtient ainsi le plus haut prix pour un modèle en pierre de Lens, et se place sur la seconde marche du podium de l’artiste, juste derrière une version de marbre vendue à New York, chez Sotheby’s, en 2013 (source : Artnet). Comme certifié par Liliane Colas, l’ours si brillamment salué ce dimanche a été commandé en 1924 par la galerie Ruhlmann, à laquelle il a été livré en mai 1925, avant d’être vendu au constructeur parisien M. Berger, dans la descendance duquel il était resté jusqu’à aujourd’hui. Il faut ajouter à son pedigree le fait qu’il est le premier des treize exemplaires sculptés par Pompon en pierre de Lens. Seules quatre de ces œuvres étant connues, l’avenir pourrait réserver d’autres belles surprises. Chaque ours de la série est en effet unique : en taillant ces réductions, Pompon poursuit ses recherches. Il perfectionne ainsi son modèle initial de 1922  qui fit sensation au Salon d’automne  en vue du grand Ours blanc  commandé en 1927 et livré en 1929, que l’on peut admirer au musée d’Orsay. La problématique du centre de gravité de l’animal a conduit le sculpteur à rapprocher ses pattes antérieures et postérieures. Pompon a travaillé la silhouette élancée de son ours, allongeant et courbant subtilement son cou et ses membres… pour mieux observer du coin de l’œil le spectateur posté à sa droite.

dimanche 07 juillet 2019 - 14:30 - Catalogue
Étampes Enchères
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot