Lorsque l’Orient et l’Occident se rencontrent

Le 20 juin 2019, par Anne Doridou-Heim

Nouvel opus consacré aux peintres d’Asie et nouveaux succès, notamment pour Mai-Thu, Luong Xuan Nhi et Yun Gee.

Luong Xuan Nhi (1913-2006), Village du Haut Tonkin, mars 1939, huile sur toile, 274 327 cm (détail).
Adjugé : 246 040 

Artistes vietnamiens et chinois partaient ici au coude-à-coude. Mai-Thu (1906-1980) est désormais un grand habitué du marché parisien, surtout depuis son record français  et deuxième place sur le podium mondial (source : Artnet)  établi le 26 mars 2018, déjà sous le marteau d’Aguttes (297 080 €). Cette fois, cette souriante scène de genre, tout à fait dans l’esprit du respect dû aux anciens, intitulée Auprès du grand-père (voir ci-dessous et en couverture de la Gazette n° 21), recevait 220 520 €. À ses côtés, deux toiles d’un homme à l’œuvre plus confidentielle, Luong Xuan Nhi (1913-2006)  seulement vingt-trois prix référencés sur Artnet. Son Village du Haut Tonkin peint en mars 1939, juste avant que la guerre ne vienne tourmenter cette région de l’Indochine française, semble bien paisible avec ses poules picorant devant la mare (voir détail page de droite). Le format monumental de la peinture  274 327 cm  magnifie cette banale scène de la vie quotidienne des campagnes ; et son résultat est tout aussi imposant  246 040 € , qui vient se placer à la troisième place, derrière les 526 760 € obtenus, en avril dernier chez Aguttes à nouveau, pour L’Atelier de broderie, une encre et couleurs sur soie. Tournons-nous ensuite vers le parcours de Zhu Yuanzhi, dit Yun Gee (1906-1963). Né en Chine en 1906, il rejoint son père aux États-Unis en 1921, où il étudie à l’école des beaux-arts de Californie. Une rencontre décide de la suite, celle de la princesse Murat, qu’il côtoie à San Francisco. Elle écrira : «Sur les bords du Pacifique, à San Francisco, où l’Orient et l’Occident se rencontrent, je fis la connaissance de Yun. Le tableau subtil de ce jeune Chinois s’est révélé entre une pagode et un gratte-ciel». Elle le convainc de venir à Paris. Il y arrive en 1927. Est-ce un rêve éveillé pour un jeune homme épris d’avant-garde ? C’est en tout cas le titre de cette toile cubisante, dans laquelle il déstructure son propre visage, identifiable grâce à sa pipe et à sa moustache. Traitée dans de magnifiques nuances de couleurs, cette œuvre tournoyait à 220 520 €. Pour ces artistes venus d’Asie se confronter à la modernité occidentale, on parle souvent d’un pont lancé entre les cultures ; celui-ci prenait cette fois l’apparence du Golden Gate. Jolie image…
 

Mai Trung Thu, dit Mai-Thu (1906-1980), Auprès du grand-père, encre et couleurs sur soie, 100 x 81 cm. Adjugé : 235 832 €
Mai Trung Thu, dit Mai-Thu (1906-1980), Auprès du grand-père, encre et couleurs sur soie, 100 81 cm.
Adjugé : 235 832 
mardi 11 juin 2019 - 15:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Aguttes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne