Gazette Drouot logo print

Travail accompli d’un atelier de Paris

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Sur deux registres, un diptyque parisien en ivoire du deuxième quart du XIVe siècle exprimait une forte présence.

Travail accompli d’un atelier de Paris
Paris, second quart du XIVe siècle. Diptyque en ivoire sculpté sur deux registres de quatre scènes, la Dormition de la Vierge et l’Adoration des Rois mages sur le feuillet gauche, le Couronnement de la Vierge et la Crucifixion sur le feuillet droit, h. 18,6, l. par feuillet 10,8 cm.
Adjugé : 104 650 

Les grands diptyques à deux registres du XIVe siècle sont les plus recherchés, peu d’exemples en subsistant. Parmi eux, l’un conservé au Badisches Landesmuseum de Karlsruhe, en Allemagne, et l’autre appartenant à la collection Thyssen-Bornemisza, à Madrid, ont pour programme iconographique les mêmes quatre scènes religieuses – Dormition de la Vierge, Crucifixion, Adoration des Rois mages et Couronnement de la Vierge – que celui-ci déposé à 104 650 €. Ils offrent aussi une même profondeur de relief, créant des effets de lumière donnant une forte présence aux personnages, le tout servi par une clarté dans la composition malgré la richesse des sujets. Il s’agit d’indices concordants permettant de le rattacher à l’art des ateliers parisiens du second quart du XIVe siècle, nombreux à rayonner autour de l’atelier dit «du coffret de Cracovie». Il a en outre fait un temps partie de la collection Linsky, dont plusieurs pièces ont été données au Metropolitan Museum de New York. Un autre ivoire se distinguait, franco-bourguignon cette fois et des années 1400-1420. Ce groupe figurait en bas relief la Pâmoison de la Vierge (16,5 9,7 1,6 cm) et était soutenu à 53 300 €. Quant à la sphère armillaire de type ptolémaïque en laiton doré (voir l'article Mécanique céleste page 73 de la Gazette n° 43), elle trouvait son chemin pour 52 000 €.

mercredi 08 décembre 2021 - 16:00 (CET) - Live
Pierre Bergé & Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot