facebook
Gazette Drouot logo print

Meubles architecturés

Le 12 décembre 2019, par Anne Doridou-Heim

Un jeu de losanges, triangles et cercles pour le décor de meubles structurés signait une grande modernité pour le XVIIe.

Meubles architecturés
Italie, XVIIe siècle. Paire de commodes en noyer et placage de noyer à décor incrusté de plaques de marbres et pierres de couleurs dans des réserves, 92 120 52 cm.
Adjugé : 43 384 

Née sous la Renaissance, l’intégration de panneaux en pierres dures et en marbres dans des meubles se répand dans toute l’Europe du XVIIe siècle. Cette paire de commodes en placage de noyer, témoignant de cette technique particulière, se tenait dignement à 43 384 €. À une époque où la marqueterie n’en était qu’à ses balbutiements, insérer de telles pierres apportait de la couleur et de la variété. Au départ, ce sont les cabinets qui en ont bénéficié, avec leurs nombreux casiers, tiroirs et autres niches se prêtant particulièrement à ce genre de décor (parfois jusqu’à l’excès), avant que la mode ne s’en répande et que d’autres types de meubles en tirent avantage. Cependant, elle est assez rare sur des commodes, d’autant plus, comme c’est le cas de celles-ci, lorsqu’elles sont appariées. D’Italie, la technique s’est diffusée en France puis dans les États baroques de l’est de l’Europe. Ici, c’est avec une grande sobriété que l’artisan italien du XVIIe siècle a agi, la composition étant épurée et parfaitement architecturée, respectant la fonction première du meuble.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot