Un Sanyu tout en courbes

Le 11 juin 2020, par Anne Doridou-Heim

La modernité pour Sanyu ? Une question de point de vue…

Sanyu (1901-1966), Nu, aquarelle sur papier de nappe découpé et contrecollé sur un papier mince, 26,5 42 cm.
Adjugé : 147 200 

Les cornes du Taureau de Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier (1887-1965), pointaient en couverture de la Gazette (n° 8) du 28 février dernier, voir l'article Un taureau radieux du Corbusier. Elles sont entrées dans l’arène, mais on n’en connaîtra pas le résultat final, la maison de ventes ne souhaitant pas en communiquer le résultat. Cependant, trois autres œuvres du Corbusier apparaissaient à sa suite, et toutes trois étaient adjugées. Les Deux femmes enlacées sur une jetée, avec une barque dans le lointain (collage de pièces de papier gouaché, 55,6 44 cm) s’enlaçaient à 49 920 €, les Deux femmes nues près d’une charrette de bois, (44 55,6 cm), aux formes dessinées d’un seul trait de crayon en 1938, discutaient à 25 600 € et une Main ouverte - Projet pour le monument de Chandigarh (gouache et caséine de 1954, 51 66 cm) attrapait 38 400 €. L’architecte déployait ici toute sa palette de dessinateur. Dans un tout autre style, quoique l’on pourrait dire aussi que ce Nu (reproduit ci-dessus) soit assez construit, une aquarelle de Sanyu (1901-1960) se faisait remarquer. L’artiste d’origine chinoise, l’un des premiers Asiatiques à s’être installés à Montparnasse dans les années 1920, le dessinait avec un cadrage osé, insistant sur les volumes du corps rose, tracé au crayon noir et affirmé par la présence de bas gris. Exécutée certainement d’un trait rapide, ce que suppose le support originel d’une nappe découpée, cette œuvre sur papier ne laissait pas indifférent, triplant son estimation pour être finalement adjugée à 147 200 €. Aux côtés de ces œuvres se détachaient encore, à 28 160 et 20 480 €, deux gouaches de Maurice de Vlaminck (1876-1958). La première était un Paysage de neige (37 45 cm), traduit par celui-ci vers 1938, la seconde un bucolique Champ de blé (37 45 cm), traité sous un ciel d’orage qu’il affectionnait. Cette vacation dédiée aux dessins modernes proposait encore une aquarelle gouachée de Frantisek Kupka (1871-1957). Titrée simplement Forme du jaune (25 25 cm) et réalisée vers 1923-1925, elle appartient à une série d’œuvres graphiques et picturales déclinant les différents états possibles des couleurs. Lignes, courbes et formes : le XXe siècle dans toute sa variété colorée.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne