Gazette Drouot logo print

Des peintres vendéens plébiscités à Nantes

Publié le , par Philippe Dufour

Lors de la dispersion de la collection Alain Jammes d’Ayzac, le talent et l’inventivité d’artistes tels Jean Launois et Charles Milcendeau ont été récompensés par de belles enchères.

Des peintres vendéens plébiscités à Nantes
Jean Launois (1898-1942), Actrice de théâtre annamite, 1924, gouache sur papier signée, 61 48 cm.
Adjugé : 8 680 

Totalisant plus de 350 000 €, avec 94 % des 600 lots vendus, cette vente-fleuve des pièces rassemblées par le mécène et ancien conservateur du musée de la Roche-sur-Yon, Alain Jammes d’Ayzac (1883-1951), a permis de revoir le travail de deux peintres de la région appréciés désormais internationalement : vingt et une nationalités étaient sur les rangs, des États-Unis au Vietnam en passant par le Maroc… Peu étonnant, lorsque l’on sait que Jean Launois, lauréat du prix Abd-el-Tif en 1920, a travaillé en Algérie comme en Indochine. Aussi, son Portrait d’une actrice de théâtre annamite (61 48 cm) peint en 1924, a été adjugé 8 680 €. Quant à ses scènes de la vie quotidienne algéroise (voir l'article Collection Alain Jammes d’Ayzac de la Gazette n° 2, page 82), elles séduisaient, à l’image d’un pastel montrant Trois Algériennes dans un bordel, de 1925 (47,5 62,5 cm), saisi à 5 460 €. Tandis qu’une gouache des environs de 1930 intitulée Alger, femme précédant un homme descendant l’escalier dans une maison close (63,5 48 cm)  – qui avait eu les honneurs d’une exposition au musée de l’abbaye Sainte-Croix des Sables-d’Olonne en 2004 – enregistrait 5 100 €. Les scènes évoquant la Vendée n’étaient bien sûr pas oubliées : la gouache L’Apprenti boucher de Saint-Jean-de-Monts, de 1930 (61,5 45, cm), est ainsi partie à 5 200 €. Même enthousiasme pour Charles Milcendeau, dont douze œuvres ont été préemptées par le musée Milcendeau de Soullans, tandis que le Conseil départemental de Vendée et l’abbaye Sainte-Croix achetaient également. En tête de ces bons résultats, les 7 440 € alloués à la toile représentant L’Enfant aux cerises (51 31,5 cm), soit dix fois son estimation haute. Quant au dessin au crayon fixant L’Actrice Polaire en 1907 (28,5 46,5 cm), il valait bien 6 200 €.

mercredi 19 janvier 2022 - 14:00 (CET) - Live
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot