Une glorieuse marine d’Adam Willaerts

Le 14 octobre 2020, par Philippe Dufour

Les navires des Pays-Bas ont sillonné le monde pour conquérir terres et biens… Un sujet de choix pour leurs artistes, qui s’en sont emparés pour en faire une de leur spécialité, à l’image de l’auteur de notre panneau.

Adam Willaerts (1577-1664), Vaisseaux, dont l’Amélia, devant la ville de Dunkerque, 1640, panneau, une planche, non parqueté, signé et daté, 46 81 cm.
Adjugé : 158 860 

Un premier temps donné à Abraham Willaerts (1603-1669, voir l'article L’hégémonie hollandaise par Abraham Willaerts de la Gazette n° 35, page 106), ce tableau a été finalement rendu par l’expert à son auteur véritable – et père d’Abraham –, le très apprécié Adam Willaerts (1577-1664) ; de même, il est identifié désormais comme Vaisseaux, dont l’Amélia, devant la ville de Dunkerque, ce qui le resitue en Europe, et non plus au Brésil. Une erreur bien compréhensible, puisque la composition (46 81 cm) est signée et datée, en haut sur le drapeau, «A. WILLARTS 1640»… Cela ne l’empêchait pas non plus de hisser le pavillon pour 158 860 €, une belle victoire pour ce peintre, pour lequel il s’agirait du deuxième meilleur prix (source : Artnet). Il faut aussi rappeler que l’Amélia, vaisseau militaire identifié sur le tableau, était de la première importance, car désigné comme le navire amiral de Maarten Tromp, amiral des Provinces-Unies. D’autres pépites l’accompagnaient, au propre et au figuré, puisqu’elles sont en métaux précieux et gemmes. Ainsi d’une parure «Bouquet de fleurs» de Van Cleef & Arpels en or jaune : composée d’un clip de corsage et d’une paire de clips d’oreilles ornés de diamants et rubis, signés, numérotés 74091 et 303 et d’un poids total de 26,40 g, elle changeait de mains contre 21 350 €.

samedi 10 octobre 2020 - 14:00 -
21, rue de l'Agau 30000 Nîmes
Ivoire - Hôtel des ventes de Nîmes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne