Mille et deux nuits de rêve

Le 15 octobre 2020, par Anne Doridou-Heim

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Principe vérifié avec le deuxième opus de la bibliothèque Kahn, émaillé de surprises presque surréalistes et de préemptions.

Dorothea Tanning (1910-2012), The Civilizing Influence, 1944, huile sur toile, 30,4 45,7 cm.
Adjugé : 361 318 

Le 7 novembre 2019, la première vente de la collection Geneviève et Jean-Paul Kahn récoltait 5 760 323 € et voyait consacrer une première édition du recueil de Paul Éluard, À toute épreuve, magnifiée par les illustrations de Joan Miró et adjugée 385 854 €. Le deuxième chapitre mettait l’accent sur les femmes du surréalisme, axe pris par l’Événement de la Gazette n° 33 du 25 septembre (voir l'article Bibliothèque Geneviève & Jean-Paul Kahn : les femmes du surréalisme page 12). Avec raison puisqu’une huile sur toile de l’Américaine Dorothea Tanning (1910-2012), intitulée The Civilizing Influence, peinte en 1944 (voir ci-dessus), sonnait non pas 5 heures 5, comme les horloges peintes dans un paysage sous-marin de roches et de corail, mais une enchère tonitruante de 361 318 €. Un prix qui se place au troisième rang de ses résultats et signe un record français (source : Artnet). Mais les hommes reprenaient rapidement le pouvoir, des résultats élevés honorant de nouveau les ténors du mouvement, dont André Breton et Marcel Duchamp, permettant à la vacation de se conclure sur un résultat total de 4 719 442 €. Le Cycle systématique de conférences sur les plus récentes positions du surréalisme, un manuscrit autographe du premier enrichi de 18 dessins et collages de ses amis artistes, Ray, Dalí, Duchamp, Ernst en tête, se feuilletait à 133 900 €. Il s’agit de la maquette originale du prospectus de Breton (1896-1966) pour un cycle de quatre conférences, projeté en juin 1935 et qui n’aura finalement pas lieu, ceci pour de multiples raisons. On retrouvait Marcel Duchamp (1867-1968) seul aux commandes d’un exemplaire de sa fameuse Boîte-en-valise, confectionnée en 1966 à 75 unités et renfermant 80 reproductions de ses œuvres, qui s'ouvrait pour 295 640 €. Une sorte de musée portatif dont l’idée lui était venue avant-guerre et dont la première fut réalisée à Milan en 1941. Quelques tableaux facétieux se sont glissés au milieu de l’ensemble littéraire. Daté de 1949, l’un est signé Victor Brauner (1903-1966) et s’intitule Le Chasseur de l’inconnaissance. Il s’agit en fait d’un projet de reliure, reconnu à 130 000 €. Figure singulière du surréalisme, Brauner est actuellement à l’honneur au musée d’Art moderne de Paris. Le titre de cette exposition : «Je suis le rêve. Je suis l’inspiration.» Un autre est de Georges Malkine (1898-1970), le dessinateur de l’en-tête du papier à lettre de la révolution surréaliste et ami de Robert Desnos, qui fut vendeur de journaux et chasseur d’éléphants au Cameroun avant de se lancer dans la peinture. Sa Magie blanche (huile sur toile, 55 32,7 cm) ensorcelait à 65 000 €. Plus sérieuse, une gouache Sans titre, petite par la taille – 8,4 28,5 cm – mais pas par la force qui en émane, d’Yves Tanguy (1900-1955), était décrochée à 176 800 €. Datée de 1935, elle a figuré à l’exposition pionnière du San Francisco Museum of Art de 1937 : «Fantastic Art, Dada, Surrealism». C’est Max Ernst qui s’amusait encore en pratiquant L’Exercice illégal de l’astronomie, nommé encore 65 Maximiliana (voir l'article Bibliothèque Geneviève et Jean-Paul Kahn de la Gazette n° 34, page 45), d’après les découvertes de l’astronome allemand Ernst Guillaume Tempel (1821-1889), découvreur de nombreuses comètes et pourtant relégué dans l’oubli. Une injustice que Ernst répara à sa façon avec cet ouvrage illustré de 34 de ses gravures, ici porté à 96 045 €.

Marcel Duchamp et Robert Lebel, Sur Marcel Duchamp. Eau & Gaz à tous les étages, Paris, éditions Trianon, 1959, l’un des dix exemplaires s
Marcel Duchamp et Robert Lebel, Sur Marcel Duchamp. Eau & Gaz à tous les étages, Paris, éditions Trianon, 1959, l’un des dix exemplaires sur papier grand vélin d’Arches.
Adjugé : 90 986 
Marcel Duchamp (1887-1968), de ou par Marcel Duchamp ou Rrose Sélavy, La Boîte-en-valise, Paris-Milan, 1966, boîte en carton avec couvertu
Marcel Duchamp (1887-1968), de ou par Marcel Duchamp ou Rrose Sélavy, La Boîte-en-valise, Paris-Milan, 1966, boîte en carton avec couverture en cuir rouge comprenant 80 documents et objets.
Adjugé : 295 640 


Ça gaze !
La vente n’aurait pas été parfaite si des préemptions d’institutions nationales n’étaient venues honorer les choix de ce couple si exigeant. Ce fut fait et bien fait à neuf reprises notamment avec l’un des dix premiers exemplaires exécutés à quatre mains par Marcel Duchamp et Robert Lebel, de la première monographie d’envergure de Duchamp, une somme dont il a tenu à assurer lui-même la mise en forme. Cette édition de Sur Marcel Duchamp. Eau & Gaz à tous les étages, publiée à Paris en 1959, comprend un autoportrait de l’auteur-artiste et une épreuve du Grand verre, colorée à la main et signée de lui également. Une pièce éminemment désirable conquise à 90 986 € par la BnF. Un manuscrit autographe illustré et signé de Francis Picabia, projet pour une revue qui n’a jamais paru, conclut cette présentation en obtenant 164 288 €. Grâce à ce 290 – c’est son titre –, composé de quatre pages à Barcelone en janvier 1917, il en demeure donc une trace. Quant à celles de cette extraordinaire bibliothèque peu à peu dispersée, il en demeurera heureusement de très belles, ses ouvrages partant pour une nouvelle vie chez d’autres bibliophiles et dans des institutions prestigieuses.

André Breton (1896-1966), Cycle systématique de conférences sur les plus récentes positions du surréalisme, 1935, manuscrit autographe du
André Breton (1896-1966), Cycle systématique de conférences sur les plus récentes positions du surréalisme, 1935, manuscrit autographe du prospectus orné de 18 dessins et collages originaux de Man Ray, Salvador Dalí, Marcel Duchamp, Max Ernst et Alberto Giacometti.
Adjugé : 133 900 

La vente Kahn en 9 préemptions

Centre Pompidou
20 800 €. Un manuscrit du Tangage de ma langue de Ghérasim Luca, illustré par Victor Brauner.
7 150 €. Une lettre de Roberto Matta adressée à Pierre Mabille le 22 novembre 1940.
6 240 €. Une liste de personnalités établie par André Breton et Paul Éluard.
3 159 €. L’exemplaire d’André Breton d’Espaces hypnotiques de Victor Brauner, accompagné d’une lettre de l’auteur à Élisa et André Breton.
1 690 €. Une photographie originale de Valentine Hugo de 1931, représentant André Breton et Paul Éluard en gisants.

Bibliothèque nationale de France
90 986 €
. Marcel Duchamp et Robert Level, Eau & Gaz à tous les étages, 1959.
13 268 €. Un exemplaire de la revue expressionniste du Kunstbund Hamburg.
5 686 €. Une édition originale d’une publication du mouvement Mavo de Hideo Saito.

Bibliothèque littéraire Jacques-Doucet
36 400 €
. Un dossier préparatoire et maquette du recueil «Rrose Sélavy».
vendredi 09 octobre 2020 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Pierre Bergé & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne