Lumière sur Manessier

Le 11 juillet 2019, par Sophie Reyssat

Avec Alfred Manessier, l’abstraction puise son inspiration dans les sensations produites par les paysages.

Alfred Manessier (1911-1993), Offrande du jardin le soir, 1951, huile sur papier marouflé sur toile signée et datée, contresignée, titrée et datée au dos, 65 50 cm.
Adjugé : 28 600 

Plus de 70 % des lots proposés lors de ce rendez-vous essentiellement consacré à la peinture abstraite et contemporaine trouvaient preneur. Alfred Manessier était en première ligne avec ce tableau, qui sera répertorié dans le catalogue de son œuvre actuellement en préparation. La couleur y devient lumière, pour mieux retranscrire la sensation qu’offre la vision d’un jardin à la tombée du jour, comme l’atteste le titre choisi pour cette toile savamment construite. Sa grille décompose les éléments de la nature en autant de notes formant une partition harmonieuse. Olivier Debré s’est lui aussi intéressé aux paysages, dont il donne une autre version, tout aussi abstraite, dans Bleu, tache du soir. Cette toile de 1981, pouvant évoquer le mariage du ciel et de la mer qui n’a cessé de le fasciner, était saluée à hauteur de 24 700 € (voir l'article Debré, les paysages de l’émotion de la Gazette n° 26, page 70). La conception de Miodrag Djuric, dit Dado, est tout autre : à la nature, il préfère les créatures extravagantes, volontiers monstrueuses, représentées en 1979 dans une toile non titrée, ici négociée à 19 500 €. Bengt Lindström invite lui aussi à entrer dans un autre monde  spirituel celui-ci  avec sa toile de 1987 évoquant Isaac et l’ange, décrochée à 18 200 €.

dimanche 07 juillet 2019 - 14:30 - Live
3, impasse des Chevau-Légers 78000 Versailles
Versailles Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne