vendredi 08 février 2019 - 14:00 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Coutau-Bégarie
Les ventes sur ce thème se comptent sur les doigts d'une main. Celle-ci provient pour l'essentiel de la collection de Stéphanie de Villefranche (1951-2001), initiée dans la seconde moitié du XIX e siècle par son arrière-grand-mère, Amélie Cartier, et poursuivie par sa grand-mère Thérèse de Mérode, marquise de Villefranche. La première heure revient aux boutons de mode. Cette petite centaine de lots, emmenée par un ensemble de modèles d'Henri Somm (1871-1961), constitue un panorama intéressant pour les fibulanomismes, au moment où vient de paraître l'ouvrage de Loïc Allio, Le Bouton au fil du temps , préfacé par Catherine Deneuve. Ils sont estimés de 80 à 3 000 €. Les plus nombreux toutefois sont les boutons de livrées, dispersés à l'unité pour certains, mais surtout par planches où se côtoient les grands équipages de chasses à courre. Nos accessoires de l'habillement voisinent avec des plaques de harnais d'attelage et quelques plaques de carrosse, et leurs empreintes en plâtre. Pour ces petits morceaux de métal ciselé et astiqués, comptez de 100 à 1 200 €. Articles après-vente
Les boutons de la collection Stéphanie de Villefranche
Héritage familial, pieusement conservé et enrichi, l’important ensemble de boutons et de plaques de…Lire la suite
Articles avant-vente
Collection Stéphanie de Villefranche
La guerre des boutons Dix mille participants répartis sur soixante-dix départements,…Lire la suite
354 Résultats
Résultat : Non Communiqué