Dans des genres très différents, plusieurs tableaux pourraient bien être l’objet de belles batailles d’enchères. Même si le premier appartient au genre de la vie silencieuse… 30 000/40 000 € sont demandés d’une belle Guirlande de fruits et de papillons sur toile signée de l’Anversois Jan Van Kessel (1626-1679). Un peu plus tôt, une Allégorie de la sculpture florentine XVII e , de l’entourage de Gian Domenico Cerrini, est attendue à 8 000/12 000 €, tandis qu’un Joueur de violoncelle de Ferdinand Roybet (1840-1920) nécessitera 12 000/15 000 €. 2 500/3 500 € enfin sont demandés d’une amusante et imposante (80 x 114 cm) composition sur toile de l’école française vers 1850, mettant en scène Les Femmes fileuses devant la chapelle Saint-Clair et le rocher de Saint-Michel à Aiguilhe, près du Puy-en-Velay . C’est parmi les objets de décoration toutefois que l’on devrait enregistrer les meilleurs résultats. Ainsi, il faudra prévoir de lever la main autour de 40 000/50 000 € si l’on se déplace pour une pendulette de table en argent émaillé blanc opalescent sur fond rayonnant et lignes de perles au poinçon de Michael Perchin, chef d’atelier chez Fabergé à Saint-Pétersbourg à la fin du XIX e , à 50 000/60 000 € pour un surtout de table de Boin Taburet, vers 1900, à décor rocaille en bronze ciselé doré et porcelaine. Une pendule, également des années 1900, en bronze doré ciselé, ivoire et marbre, le mouvement signé Chelsea Clock and Co à Boston est annoncée à 20 000/25 000 €, un triptyque en argent et émail, XIX e , découvrant un intérieur en ivoire sculpté du franchissement du Danube par Marc-Aurèle avec ses légions devrait trouver preneur à 25 000/30 000 €. Du mobilier, on a retenu un secrétaire marqueté estampillé Pierre IV Migeon associant complications et un piétement démontable et repliable et un fauteuil d’apparat de la fin de l’époque Empire, signé Loret, en acajou mouluré mais surtout sculpté de lions ailés. Le premier est annoncé à 30 000/40 000 €, le second à 50 000/60 000 €. Dans un genre beaucoup plus dépouillé, on s’intéressera à un lit d’officier en acier poli et bronze doré (sur roulettes), fin XVIII e -début XIX e , duquel 10 000/15 000 € sont espérés. Articles après-vente
Sur un air de violoncelle
Signé de  Ferdinand Roybet, ce  jeune musicien deLire la suite
Articles avant-vente
L’art de voyager avec ses secrets
Pierre  IV Migeon est l’un des ébénistes les plusLire la suite
Pour le plaisir des yeux
Destinés au décor des tables, les surtouts sont enLire la suite
317 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué