mardi 15 décembre 2020 - 14:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Marie-Saint Germain
Fleuron de cette dispersion, une paire de gouaches de Hans Bol,  L'Ânesse de Balaam et Le Bon Samaritain , est estimée 80 000/120 000 € et a figuré en couverture de La Gazette n° 43 (page 6). Sans transition, on passe à une toile de 1973 de Jacques Monory,  Les Premiers Numéros du catalogue mondial des images incurables (30 000/35 000 €), à un bronze à patine brune d'Antoine-Louis Barye illustrant Thésée combattant le Minotaure (fonte posthume de Barbedienne, 12 000/15 000 €), un dessin à l'aquarelle de Clovis Trouille,  May Borden-Turner représentée en écuyère (10 000/12 000 €) et un Chimpanzé marchant en bronze à patine noire (cire perdue de Valsuani) d'Auguste-Nicolas Trémont (12 000/15 000 €). Articles après-vente
Un bel allant
D’un genre très différent des deux précieuses gouaches de Hans Bol (voir l'article Sur le chemin de…Lire la suite
Hans Bol, sur le chemin de la destinée
Une paire de gouaches à rehauts d’or traitées commeLire la suite
Articles avant-vente
Monory et la folie du monde
Sur sa toile d’origine, cette grande composition (114  x  162  cm) de Jacques Monory (1924-2018), Les…Lire la suite
Les paraboles de Hans Bol
Les deux gouaches de l’artiste flamand Hans Bol, chacuneLire la suite
156 Résultats