Consacré aux arts décoratifs du XX e siècle, le dimanche 22 rend hommage à Lucien Rollin : plus de 80 œuvres, qui composaient son univers à la fin de sa vie et ont été conservées par sa famille, évoqueront le souvenir de ce disciple de Ruhlmann, qui a collaboré avec d’autres grands artistes comme Max Ingrand et Gilbert Poillerat. Comptez par exemple environ 17 500 € pour la table de salle à manger en chêne créée avec ce dernier en 1944, portée par des volutes en fer forgé réunis par une entretoise, ou encore autour de 12 500 € pour une paire de lampadaires modernistes formés par la réunion de cinq tiges d’acier, imaginés vers 1930. À la même époque, Claudius Linossier créait un vase ovoïde en dinanderie martelée patinée ocre, à décor d'une frise de chevrons (10 000/12 000 €). Des objets à marier avec une toile peinte par Marie Laurencin en 1939, montrant une Chaumière dans la forêt (9 000/11 000 €). Articles après-vente
Pleins feux sur Lucien Rollin
Le mobilier créé par l’architecte et décorateur, dansLire la suite
Articles avant-vente
Lucien Rollin, architecte décorateur
Plus de 80 œuvres de Lucien Rollin évoquent ses univers,Lire la suite
239 Résultats