Présentée avec un certificat de la galerie Maurice Garnier, la  Tête de clown  peinte en 1989 par Bernard Buffet s'annoncera samedi 16 au plus haut des estimations (voir Gazette n° 38, page 137). Il faudra envisager pas moins de 180 000/250 000 € pour cette toile, tandis que le bronze de Carlos Mata intitulé  Caballo Eunice,  numéroté 3/8, pourrait partir à 12 000/15 000 €. De ce programme éclectique, nous mettrons encore en avant une jarre guan octogonale de la période Jiajing (XVI e siècle), en porcelaine blanche émaillée en bleu sous couverte de phénix évoluant parmi des nuages ainsi que de compositions florales surmontées de bagua (6 000/8 000 €), et une cheminée art nouveau couronnée de son miroir en acajou de Louis Majorelle, à décor de branches et de pommes de pin (même estimation). Bijoux et montres prendront place le samedi suivant avec 155 lots, estimés de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Les grandes maisons de joaillerie s'y imposeront en particulier, avec un ras-de-cou Bulgari en or à maillons plaquettes articulés, centré d'une émeraude rectangulaire à pans coupés de belle couleur en serti clos, épaulée de deux lignes de diamants brillantés (40 000/50 000 €), et une rare paire de pendants d'oreilles en or de chez Cartier, ceux-ci en forme d'anneau piriforme ponctué de diamants brillantés et orné d'une pampille ajourée en corail en forme de goutte, datée vers 1960-1970 (60 000/80 000 €). Signalons encore une bague en or gris donnant à admirer un cabochon de saphir en serti clos de 13 ct, entouré de diamants carrés (35 000/40 000 €), et une montre Submariner signée Rolex, en acier et à boucle déployante (8 000/10 000 €). Articles après-vente
Le vague à l’âme de Buffet, la poésie de Majorelle
Éclectisme  : tel était le qualificatif appliqué àLire la suite
Articles avant-vente
Vu par Bernard Buffet, le spectacle est terminé
Les clowns tristes demeurent l’un des thèmes fétichesLire la suite
198 Résultats