facebook
Gazette Drouot logo print

En route pour le Vietnam avec Pham Hau

Le 24 novembre 2021, par Sophie Reyssat

Le maître laqueur rend hommage à son pays dans trois œuvres mêlant tradition et modernité.

En route pour le Vietnam avec Pham Hau
Pham Hau (1903-1995), Village animé, laque avec rehauts d’or et d’argent, signé, paravent en cinq panneaux, 110,5 164 cm.
Estimation : 250 000/350 000 


Cette dispersion consacrée aux peintres du Vietnam est la première d’une série de trois consacrée aux arts d’Asie par la maison Aguttes. Pham Hau tiendra le haut du pavé avec trois œuvres en laque, dont deux paravents qui ne manqueront pas d’attirer l’attention. Le plus grand (105,6 200 cm, 350 000/ 500 000 €), figurant un Paysage aux jonques, est à rapprocher d’un modèle propulsé à 833 000 € en juin dernier, sous le même marteau (voir Gazette n° 24, page 146). Leur spécificité, qui fait tout leur charme, réside dans l’emploi du bleu pour figurer des eaux évoquant celles de la baie d’Halong. Cette teinte lumineuse vient enrichir la palette vietnamienne traditionnelle faite de rouge, de brun et de noir, rehaussés d’or et d’argent. C’est à la faveur de l’enseignement dispensé par l’École des beaux-arts d’Indochine que l’art de Pham Hau s’est ouvert à de nouvelles nuances chromatiques, renforçant les contrastes de ses œuvres. De la nacre pilée est en outre employée pour faire scintiller le paysage. La luxuriante végétation reprend le premier rôle dans le paravent reproduit. Parés d’or, les bananiers s’imposent au premier plan comme des emblèmes de la nature tropicale. Derrière eux, des bambous cuivrés laissent à peine entrevoir les maisons figurées en arrière-plan, devant lesquelles quelques villageois vaquent à leurs occupations quotidiennes. Les poissons comptent également parmi les sujets favoris de l’artiste. Symboles ancestraux d’abondance, de paix, d’amour et d’espoir, des poissons rouges évoluent parmi des coraux en coquille d’œuf et des algues dorées, mis en scène dans un aquarium sur un panneau de laque des années 1950-1960 (200 100,5 cm, 150 000/250 000 €). D’autres artistes ont quant à eux choisi la femme pour sujet, à l’image de Luong Xuan Nhi, Lé Phô, et Alix Aymé, dont les œuvres seront proposées entre 120 000 et 220 000 €.

Agenda

Le lundi 29, le Vietnam sera évoqué par 38 lots et particulièrement mis à l’honneur par trois œuvres de Pham Hau, dont la plus remarquée devrait être le Paysage aux jonques ornant un paravent proposé entre 350 000 et 500 000 €. Avec son lotus et son éventail, une jeune femme revêtue de la tenue traditionnelle « ao daï » sera l’égérie de Lé Phô. Pour cette encre et couleurs sur soie, réalisée au début de la carrière de l’artiste, il faudra prévoir autour de 175 000 €. Luong Xuan Nhi a quant à lui opté pour l’huile sur toile, vers 1938, pour représenter sa Jeune fille à la colombe dans une douce harmonie de tons verts comme le jade (120 000/150 000 €). Alix Aymé a elle aussi voulu immortaliser le peuple qu’elle aimait. Son Portrait de Thi Ba, exécuté trois ans plus tôt, en témoignera autour de 200 000 €. Veillant sur les cimaises, l'effigie en bronze doré de l’empereur d’Annam S.M. Khai Dinh, sculptée par Paul Jean Marie Ducuing et fondue par Barbedienne, fera remonter le temps jusque vers 1922 (20 000/30 000 €).

lundi 29 novembre 2021 - 14:30 - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot