facebook
Gazette Drouot logo print

L'art asiatique sous les auspices du dragon

Le 24 novembre 2021, par Sophie Reyssat

L’Asie se dévoile à travers les œuvres choisies par des collectionneurs comme Victor Segalen.

L'art asiatique sous les auspices du dragon
Chine, période Jiajing (1521-1567), vasque en porcelaine blanche à décor de deux dragons marins ailés Ying pourchassant le joyau sacré, émaillé en bleu dit  «de Huiqing» sous couverte, marque «Da Ming Jia Jing Nian Zhi» en kaishu sur le bord, h. 33,5, diam. 71,5 cm.
Estimation : 10 000/15 000 


Cette vacation dispersera sept collections françaises réunissant des objets de tout le Sud-Est asiatique. Parmi les premières pièces à attirer l’attention figure un brûle-parfums vietnamien fondu dans le bronze et niellé d’argent en 1900, dont la taille imposante – plus d’un mètre de haut sans compter son socle de bois sculpté – atteste du prestige (8 000/10 000 €). Il s’orne de symboles bouddhiques et met la perle sacrée en scène avec des animaux réels ou imaginaires s’affrontant autour d’elle : le phénix et le qilin, la tortue et le dragon. La tête dans les nuages et le corps ondoyant au-dessus des flots, porté par ses ailes déployées, ce dernier figure en paire sur une vasque en porcelaine chinoise du XVIe siècle (voir photo). Pour l’anecdote, elle a servi de baignoire au petit-fils de Victor Segalen. C’est en Chine, où il a séjourné entre 1909 et 1914 puis en 1917, que ce médecin de marine a donné libre cours à son goût pour l’exploration : il  «dépouille en esprit sa propre culture pour mieux sentir celle des autres» et collectionne des œuvres qui parlent à son imaginaire. On retrouve le dragon sur le sceptre d’un dignitaire religieux coréen peint sur tissu à l’époque Choson (notre XVIe siècle). Cette œuvre provient de la collection de Jean-Claude Moreau-Gobard, expert parisien en arts d’Extrême-Orient (103,5 78 cm, 10 000/12 000 €).

Agenda

Le mardi 30, plus de 400 œuvres venues du Japon – qui ouvrira l’après-midi avec 80 lots –, de Chine et du Tibet, de Corée ou encore du Vietnam, sont au programme. Si nombre d’entre elles seront accessibles pour quelques centaines d’euros, il faudra prévoir environ 35 000 € pour une paire de vases Cong en porcelaine émaillée céladon, fabriquée dans l’empire du Milieu à la période Daoguang, notre XIXe siècle. Sept collections seront dispersées, parmi lesquelles figure une grande vasque à décor de dragons de l’époque Jiajing – le XVIe siècle – ayant appartenu à Victor Segalen (10 000/15 000 €). Provenant de l’ancienne collection Moreau-Gobard, les collectionneurs noteront un coffret coréen en bois laqué, dont le cadenas représente un poisson gobant un autre poisson. Environ 6 000 € seront requis pour cette pièce du XVIIe siècle.

mardi 30 novembre 2021 - 14:30 - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot