Lot n° 48

[NEWBOROUGH Maria-Stella, Lady].…

Vente terminée
[NEWBOROUGH Maria-Stella, Lady]. Maria-Stella ou Échange criminel d'une demoiselle du plus haut rang, contre un garçon de la condition la plus vile. Paris, Chez les principaux libraires, 1838 ; in-8 de 222 pp., [2] ff., 64 pp., maroquin vert sombre, filets à froid en encadrement sur les plats, fleurons dorés, dos à nerfs orné de fleurons, tête dorée, dentelle intérieure (J. Prat).

Récit d'une polémique qui agita les années 1830 : Lady Maria-Stella Newborough, baronne de Sternberg, affirmait être la fille du duc et de la duchesse de Chartres, que ces derniers auraient échangée à sa naissance contre le fils d'un geôlier italien, contestant de fait la légitimité du roi Louis-Philippe. Quant aux origines de Maria-Stella, les travaux historiques récents rendent effectivement compte d'un échange, mais avec la progéniture d'un prince local.
Relié dans l'exemplaire : une lettre (imprimée) de Maria-Stella au ministre de la Justice, ainsi qu'une édition ultérieure du roman (Paris, Bureau central des crieurs publics, s. d.), publiée sous forme de brochure avec une véhémente note des éditeurs précisant que les éditions précédentes ont été détruites par la police du roi : « On ne sait ce [que Maria-Stella] est devenue depuis la publication de son livre. Louis-Philippe l'a peut-être fait périr ! »
Mouillure marginale en bas de pages.

& Vicaire, 5/1, 519 (pour l'édition originale de 1830).
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente