Gazette Drouot logo print

Sensibles et énigmatiques, les succès surréalistes

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 09 novembre 2018 - 14:00 (CET) - Salle 2 - Hôtel Drouot - 75009

Les presque deux cents documents, tableaux modernes, dessins et photographies surréalistes réunis dans deux collections, celle de Clarisse Legrand première épouse de Gérard Legrand, poète, philosophe, essayiste et proche collaborateur d’André Breton et celle de Marie-Louise et Jehan Mayoux, réunissaient près de 1 M€. Un...

Marie Cerminova, dite Toyen (1902-1980), La Gelée blanche, 1958, huile sur toile,... Sensibles et énigmatiques, les succès surréalistes
Marie Cerminova, dite Toyen (1902-1980), La Gelée blanche, 1958, huile sur toile, 46 x 38 cm.
Adjugé : 229 400 €

Les presque deux cents documents, tableaux modernes, dessins et photographies surréalistes réunis dans deux collections, celle de Clarisse Legrand première épouse de Gérard Legrand, poète, philosophe, essayiste et proche collaborateur d’André Breton et celle de Marie-Louise et Jehan Mayoux, réunissaient près de 1 M€. Un succès conforté par de beaux prix portés sur les œuvres phares appartenant à chacune. L’huile sur panneau d’Yves Tanguy (1900-1955), tout d’abord, énigmatique et dont un détail ornait la couverture de la Gazette no  32 du 21 septembre… La Couche sensible, de 1933, développe le monde mental du peintre, en exprime la genèse et s’inscrit dans ce que l’auteur du Manifeste du surréalisme décrit comme des «paysages peuplés de formes embryonnaires». L’artiste l’avait offerte à l’épouse de son ami Mayoux, un homme engagé, signataire de textes pour des revues syndicalistes, pacifiste convaincu et épris de liberté. En novembre 1965 paraissait dans La Brèche son texte manifeste, «La Liberté une et divisible». L’œuvre de Marie Cerminova, dite Toyen (1902-1980), ensuite. Clarisse Legrand et l’artiste tchèque étaient amies, et cette toile de 1958 était un cadeau, conservé par la famille de la récipiendaire. Reproduite dans l’«Événement» que la Gazette no 35 du 12 octobre (page 16) a consacré à cette vente, elle retenait 229 400 € et rappelait à juste titre l’importance des rapports affectifs qui unissaient ces enfants terribles de l’art. Des liens existant également avec María de los Remedios Varo y Uranga (1908-1963), une artiste immergée dans le cercle intime des surréalistes par son compagnon Benjamin Péret, après avoir fui la guerre civile espagnole. L’Âge des ténèbres, une toile dont la date 1942 résonne avec le sujet, était récompensée de 99 200 €. Pour l emême prix, la Composition de Joan Miró (1893-1983), une œuvre sur papier de 1956, apportait un peu de légèreté. Les institutions faisaient leurs emplettes parmi les documents, à sept reprises pour la bibliothèque Kandinsky le centre de documentation du Centre Pompidou , dont à 424 € le premier numéro de la revue Fragile et à 1 364 € une maquette originale des numéros 1 à 9 de Bief, et quatre fois pour la bibliothèque municipale de Nantes. Celle-là accueille ainsi des archives en lien direct avec Benjamin Péret, notamment son manuscrit autographe de La Mort par la feuille (2 728 €) et un carnet de notes contenant des textes relatifs au Mexique (3 472 €).

 

Yves Tanguy (1900-1955), La Couche sensible, 1933, huile sur panneau, 17,3 x 34,8 cm (détail). Adjugé : 310 000 €
Yves Tanguy (1900-1955), La Couche sensible, 1933, huile sur panneau, 17,3 x 34,8 cm (détail).
Adjugé : 310 000 €
vendredi 09 novembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 75009
Drouot Estimations
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne