Gazette Drouot logo print

Retour en Grande-Grèce avec Turpin de Crissé

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 24 février 2021 - 09:30 (CET) - 136, quai des Chartrons - 33300 Bordeaux

Très attendu, le radieux panorama antique du peintre de l’Italie était accompagné par deux félins lors de cette vacation bordelaise : une panthère de Guyot et un chat peint par l’un des derniers princes ottomans.

Lancelot-Théodore, comte Turpin de Crissé (1782 -1859), Vue imaginaire d’un port... Retour en Grande-Grèce avec Turpin de Crissé
Lancelot-Théodore, comte Turpin de Crissé (1782 -1859), Vue imaginaire d’un port antique, huile sur toile, monogrammée et datée en bas au centre : «TT/1854», dédicace sur le cadre : «A Maurice de Marigny/Témoignage/d’estime et d’amitié/MDCCCLVI», 107 161 cm.
Adjugé : 104 550 

Sujet de l’Avant-première de la Gazette n° 6 (voir l'article L’Antiquité rêvée d'un peintre marginal à sa manière, Turpin de Crissé page 27), la grande toile de Lancelot-Théodore Turpin de Crissé a largement tenu ses promesses en stoppant son ascension à 104 550 €. Le peintre – l’un des meilleurs tenants du paysage néoclassique – livrait ici une Vue imaginaire d’un port antique (107 161 cm) brossée à la fin de sa vie, tout empreinte de l’idéal néo-grec en vogue dans les années 1840-1850, au trait net et aux couleurs franches. Le site représenté illustre parfaitement ce qu’avait pu être une cité fondée en Grande-Grèce, dans le sud de l’Italie, par les colons hellènes, plus de six cents ans avant J.-C., telles Messine ou Sélinonte. Sans transition, on passait ensuite à deux artistes animaliers hors pair… Le premier n’est autre que Georges-Lucien Guyot, le sculpteur parisien, apprivoisant une Panthère aiguisant ses griffes (voir l'article La griffe d’un grand animalier de la Gazette n° 7, page 78) ; ce bronze sensible s’affirme comme l’un des best-sellers de Guyot, et a été réalisé à la cire perdue par « Susse Frères Éditeurs, Paris » (77 55 cm). Il devait décrocher ici 79 500 €. Dans son sillage, on découvrait un Chat couché, mais pas n’importe lequel, son auteur n’étant autre que le prince ottoman Abdul Medjid. Né en 1868, après la déposition en 1922 du dernier sultan Mehmed VI, son cousin, il sera le 101e calife du monde musulman – et ce jusqu’en 1924, sa fonction étant alors uniquement religieuse. La toile (46 55,5 cm) – partie à 18 573 € – rappelle que l’homme d’État a été aussi, et surtout, un peintre talentueux. Les arts décoratifs ont à leur tour agrémenté la session, à l’image d’un meuble secrétaire art déco de la Maison Dominique (André Domin et Marcel Genevrière) ; l’ouvrage est en bois de placage ouvrant par un tiroir, un abattant et quatre portes (120 141 40 cm) ; portant une estampille à trois endroits, il a récolté 8 862 €.

mercredi 24 février 2021 - 09:30 (CET) - Live
136, quai des Chartrons - 33300 Bordeaux
A.Blanchy | E.Lacombe - Bordeaux Chartrons - Bordeaux Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne