Gazette Drouot logo print

Renaissances germaniques au musée des beaux-arts de Dijon

Publié le , par Christophe Averty

La flamboyante présentation du musée dijonnais, participant aux trois expositions consacrées à la redécouverte des peintures germaniques dans les collections françaises, révèle la diversité des foyers artistiques actifs du XVe au XVIe siècle.

Johann Koerbecke (vers 1415/20-1491), La Résurrection du Christ, 1456-1457, peinture... Renaissances germaniques au musée des beaux-arts de Dijon
Johann Koerbecke (vers 1415/20-1491), La Résurrection du Christ, 1456-1457, peinture sur bois (détail), musée Calvet, Avignon.
© Ville d’Avignon / Musée Calvet
Née du programme de recherche de l’INHA conduit par Isabelle Dubois-Brinkmann et Aude Briau , l’exposition « Maîtres et merveilles » explore en quatre sections thématiques les formes, les usages, les techniques et les spécificités stylistiques qui caractérisent la peinture du Rhin supérieur, à un moment de basculement artistique qui qui touche toute l’Europe. Alors qu’un style gothique international s’est largement répandu –  illustré par les Épisodes de la vie de la Vierge et de la Passion du Christ , attribués au Maître Bertram –, les principautés laïques, religieuses et indépendantes du Saint…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous