Musée de la Romanité : bâtir un empire

Le 04 février 2020, par Annick Colonna-Césari
Modèle 3D de l'arche de Lepcis Magna.

Comment définir la romanité ? Quels sont ses marqueurs architecturaux et urbanistiques ? Se sont-ils répandus dans l’ensemble de l’empire ? Telles sont les questions posées par cette exposition nîmoise, d’autant plus pertinente qu’elle est organisée dans une ville où subsistent des monuments antiques, des Arènes à la Maison Carrée. Le parcours, lui, n’est composé d’aucun vestige, seulement de projections géantes, car il propose une « exploration virtuelle ». En effet, le musée a fait appel à Iconem, start-up française spécialisée dans la numérisation 3D du patrimoine (voir l'article Iconem, mémoire du patrimoine en danger dans le n° 16 de la Gazette 2018), déjà partenaire de « Cités millénaires », exposition qu’avait accueillie en 2018 l’Institut du monde arabe, à Paris. À Nîmes, le visiteur est invité à découvrir sept sites du pourtour méditerranéen, de Baelo Claudia (Espagne), le plus occidental, à Garni (Arménie), le plus oriental, en passant par Pompéi (Italie), Carthage (Tunisie), Aphrodisias (Turquie), Lepcis Magna (Libye) et Palmyre (Syrie). Leurs images défilent en boucle sur des écrans, assorties de quelques commentaires. Elles sont tellement spectaculaires qu’on a l’impression d’être sur place, ou presque. D’une cité à l’autre, on repère en tout cas les ressemblances : mêmes plans en damier, mêmes modèles de thermes ou d’amphithéâtres, d’arcs ou de portiques. Il existe également des différences, et l’on aimerait en savoir davantage. Mais le sujet est vaste et les cartels restent sommaires. Dommage. Le parcours s’achève par une téléportation : coiffé d’un casque de réalité virtuelle, le visiteur se retrouve projeté à l’intérieur de la basilique de Lepcis Magna et du temple de Baalshamin à Palmyre. L’expérience, il faut le reconnaître, est bluffante.

Musée de la Romanité,
16, boulevard des Arènes, Nîmes (30), tél. 
: 04 48 21 02 10.
Jusqu’au 8 mars 2020.
www.museedelaromanite.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne