Marc Riboud. Histoires possibles au musée Guimet

Le 01 juin 2021, par Emmanuel Lincot
Marc Riboud (1923-2016), Paysanne dans le train, («Dans le train qui mène de la frontière de Hong Kong à Canton»), Chine, 1957.
© Marc Riboud / Fonds Marc Riboud au MNAAG

Avant Marc Riboud (1923-2016), en 1957, peu de photographes s’étaient aventurés en Chine à l’exception notable de Robert Capa en 1938, qui avait couvert la seconde guerre sino-japonaise, et d’Henri Cartier-Bresson, en 1948-1949. Au reste, ces deux aînés furent ses mentors lorsque le jeune Riboud fit ses premiers pas à l’agence Magnum. Ses photographies du pays sont d’autant plus rares qu’elles nous montrent la fin d’un monde et le début d’une industrialisation qui mobilise alors toute une nation. Il faudra attendre 1971 avant que Riboud n’y remette les pieds. Il couvre alors la fin de la Révolution culturelle et le retour d’une certaine normalisation qui permettra à Deng Xiaoping de lancer les réformes que l’on sait. C’est sous l’impulsion de son ami le peintre Zao Wou-ki – qui l’incitera à découvrir les Huangshan – qu’il y retourne au début des années 1980. Entre brumes et élévations karstiques, cette Chine des paysages dont se sont inspirées des générations de lettrés contraste avec l’essor des cultures urbaines, que son objectif saisit aussi sur le vif. Ici, il immortalise des mingong venus travailler en ville, là, un couple d’ouvriers vivant dans les lilong, ces bandes d’habitations en brique percées de ruelles de la conurbation de Shanghai. L’œuvre de Marc Riboud intègre désormais les collections nationales. Un très beau catalogue revient sur ces années riches en voyages dont chaque tranche fit l’objet d’expositions et d’éditions de livres : des ouvrages accompagnés de textes signés des meilleures plumes en leur temps (Claude Roy, Jean Daniel, Jean Lacouture, etc.), lesquelles nourrissaient la même passion pour l’Orient, et notamment le monde indien ou persan, que le jeune Riboud a su aussi immortaliser.

Musée Guimet,
6, place d’Iéna, Paris 
XVIe, tél. : 01 56 52 54 33
Jusqu’au 6 septembre 2021.
www.guimet.fr/event/marc-riboud-histoires-possibles/
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne