Gazette Drouot logo print

Les jardins du prieuré de Vauboin, un paradis de verdure multiprimé

Publié le , par Mylène Sultan

En parfait autodidacte, Thierry Juge s’est laissé porter par son imagination dans la création d’espaces en buis sculptés. Le résultat, aussi fantaisiste qu’original, est désormais reconnu grâce à de multiples récompenses.

© Thierry Juge Les jardins du prieuré de Vauboin, un paradis de verdure multiprimé
© Thierry Juge
Aux confins de la Sarthe et du Loir-et-Cher, le long d’une petite route peu fréquentée, se cache un jardin de taille modeste –  un hectare  – qui collectionne les récompenses. En 2020, l’European Boxwood & Topiary Society (EBTS), une association européenne d’amateurs de jardins, lui décerne son premier prix. « Nos membres l’ont élu, parmi soixante-quatre jardins, pour son originalité, la qualité de la réalisation et l’excellence de son entretien », rapporte Patrick Salembier, président d’EBTS France. La même année, il reçoit le prix de l’Art du jardin, octroyé par la Fondation Signature, créée par la mécène Natalia Logvinova Smalto , en partenariat avec le ministère de la Culture. Ici, l’équilibre et l’harmonie ont été distingués, mais aussi l’inventivité et la fantaisie. Quant au grand trophée Dassault histoire et patrimoine, abrité par la Fondation Mérimée, il lui a été attribué avec la somme de 60  000  €, en octobre  2023, lors d’une cérémonie à l’hôtel de la Païva, à Paris. Une bouffée d’oxygène pour Thierry Juge, propriétaire du prieuré de Vauboin, qui lui permet d’envisager… la création…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous